Brésil : L’ancien ambassadeur de Guinée et son cabinet cités dans de salles affaires

0
207

Le Ministère Public Fédéral de la 1ère Région (District Fédéral) a initié une procédure pour clarifier les présumés crimes commis par l’ancien ambassadeur de la République de Guinée, Mohamed Youla et l’actuel personnel diplomatique de ladite Ambassade à savoir : Abou Sylla, conseiller et chargé d’affaires actuel, Alhassane Haidara Cherif, Consul en charge du département des finances, Mr. Mamadou Bah, Attaché d’ambassade, Bangaly Sylla et Mme Koumba Diop, Secrétaire des Affaires Economiques.

C‘est la procédure PRR1-N° 20180010067/2018 engagée à la suite d’une dénonciation au Ministère Public Fédéral du Brésil par l’ancien chargé de communication même de l’Ambassade, un certain Mohamed Lamine, qui a présenté au Procureur de nombreux documents prouvant des crimes présumés tels que : la vente de passeports diplomatiques guinéens, des sollicitation d’avantages financiers pour les brésiliens nommés comme des consuls honoraires, l’évasion fiscale, la fraude documentaire, les menaces de mort.

L’enquête vise à établir une clarification dans l’achat d’une maison qui a servi de résidence à l’ancien ambassadeur, Mohamed Youla, située à SHIS QL 02 CJ 07 CASA 08 – Lago Sul /Brasilia, dont la valeur officielle est contenue dans la lettre d’autorisation d’achat Nº012 ARG/B du 23 janvier 2013, adressée au Président de la République de Guinée : 2.550.000,00 US$ (deux millions cinq cent cinquante mille dollars). Mais le montant payé au Bureau d’Enregistrement a été beaucoup plus inférieur, à environ US$ 762. 000,00, ce qui équivaut 1.902.000 ’R$ (un million neuf cent deux mille réas, monnaie locale brésilienne.

Selon les faits rapportés dans la dénonciation, peu après l’achat surfacturé de la résidence, l’ancien ambassadeur Mohamed Youla, avec son Corps Diplomatique, aurait demandé au Gouvernement guinéen, par la Lettre Nº046 ARG/B du 12 mai 2014, plus de ressources pour compléter la transaction pour le paiement des taxes et les tarifs, des montants qui, selon Mohamed Lamine étaient tous surfacturés. Ce qui a augmenté la facture à près de 5.000.000 US $

« Quand l’argent est arrivé sur le compte de l’Ambassade à la Banque Santander (Brésil), une partie a été retirée avec l’aide d’un avocat engagé et amenée dans la ville de Rio de Janeiro et remise à certaines autorités guinéennes qui étaient spécifiquement venues pour recevoir leur Pot de Vin. Pour l’heure, je me réserve d’exposer les noms pour des fins d’enquêtes, mais qui seront punies correctement, car je crois en la justice brésilienne » a déclaré notre interlocuteur.

Selon des sources journalistiques, le Consul et chargé des affaires financières, Alhassane Haidara Cherif, après les dénonciations, s’est rendu en Belgique pour transférer prétendument l’enregistrement d’une propriété de son nom qui aurait été acquise par détournement de biens publics à l’Ambassade.

Au département des affaires étrangère, toutes nos tentatives de recouper les informations et d’obtenir les contacts de Mohamed Youla, ancien ambassadeur au Brésil, ont été vaines.

Affaire à suivre.

Enquête exclusive de l’émission Africa 2015 sur Nostalgie-Guinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*