Mercredi 19 août 2015 - L'ex-directeur du site de Palmyre (Syrie) victime du groupe «Etat Islamique»

VUES: 8993 FOIS

Selon plusieurs sources, Khaled Assaad, l'ancien directeur du site archéologique gréco-romain de Palmyre, a été décapité par des membres du groupe « État islamique ». Le groupe djihadiste s'était emparé de la cité antique en mai 2015.

Après s’être attaqué au site archéologique de Palmyre, le groupe « État islamique » s’en est pris à son ancien directeur. Khaled Assaad, qui a dirigé le site pendant une cinquantaine d’années a été décapité puis son corps suspendu et exposé, selon le directeur des Antiquités syriennes, Maamoun Abdoulkarim. L’information a ensuite été confirmée par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), indiquant qu’il avait été exécuté sur « une place de Palmyre devant des dizaines de personnes ». Des images ont été publiées et diffusées sur des sites djihadistes.

Au cours de sa carrière, cet universitaire avait notamment collaboré avec des archéologues français, américains, allemands et suisses.

Âgé de 82 ans, il était détenu depuis un mois par le groupe djihadiste. Ce dernier a pris en mai la ville de Palmyre et sa cité antique, classée par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité. Depuis, il s’est attelé à certaines destructions. Il s’est ainsi attaqué à deux mausolées islamiques et à la statue du lion d’Athéna, datant du Ier siècle av. J-C. Cette destruction avait alors été qualifiée de « plus grave crime commis par les djihadistes contre le patrimoine de Palmyre » par Maamoun Abdoulkarim.

info@nostalgieguinee.net