Mardi 26 janvier 2016 - Des pourparlers sur la plateforme revendicative des syndicalistes.

VUES: 438 FOIS

Une discussion tripartite entre gouvernement guinéen, mouvement syndical et organisation patronale engagée depuis lundi, se poursuit à la primature.

Ce dialogue est axé sur la baisse du prix du carburant à 5.000 Fg/litre à la pompe et l’augmentation de la grille salariale de quarante pour cent.

Au cours de ces échanges, les syndicalistes ont d’abord exposé sur la diminution du litre du carburant à l’échelle mondiale. Chose faite par les Etats de la sous-région. Seule la Guinée s’est abstenue à ce sujet.

Quand le baril de pétrole brut était à plus de 100 dollars US, le litre se vendait à plus de 9.000 Fg. Au jour d’aujourd’hui, le baril est descendu jusqu’à 28 dollars US et le gouvernement ne veut pas emboiter le pas aux autres nations.

Les syndicalistes ont également touché le cas du loyer des habitations. Ils soutiennent l’instauration d’une ‘’ loi ’’ réglementant le logement car le salaire du fonctionnaire, c’est son pouvoir d’achat.

Le gouvernement, quant à lui, rappelle aux syndicalistes et au patronat de ne pas oublier l’effort qu’il a fourni. La Guinée vient de sortir d’une crise sanitaire. Par conséquent, la baisse des hydrocarbures entraine forcément la baisse de l’économie.

Dans les jours qui suivent, le sort du prix du carburant sera connu. Mais, en attendant, les citoyens continuent à payer le litre de carburant 8.000 Fg.

Alkaly Daouda Daffé