Lundi 01 février 2016 – Découverte d’un vaccin par la Fédération de Russie.

VUES: 4772 FOIS

Dans le cadre du renforcement de la coopération entre la Fédération de Russie et la République de Guinée, une délégation sanitaire de La Fédération de Russie conduite par le vice ministre russe de la santé, Kraevoi Serguei, a mené en Guinée un séjour de travail du 31 janvier au 4 février 2016. Ce séjour de quatre jours avait pour but de présenter un nouveau vaccin contre la maladie à virus Ebola et d’examiner les possibilités de construction d’une industrie de fabrication de médicaments et de vaccin en Guinée.

Dès son arrivée, le vice-ministre de la santé de la Fédération russe a été reçu par le président Alpha condé. Au cours de cette audience, le président de la République a d’abord remercié, au nom de son gouvernement et du peuple de Guinée, son homologue russe Vladimir Poutine pour son soutien dans le cadre de la lutte contre Ebola. Ils ont ensuite échangé à propos du nouveau vaccin découvert par la Russie et des possibilités pour la mise en place d’une usine productrice de vaccin en guinée.

Les partenaires russes ont également rencontré les autorités guinéennes, notamment le ministre de la santé et celui de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Avec le ministre de la santé, l’essentiel des échanges a porté sur les moyens d’accessions à ce vaccin. « Je compte mettre en place un groupe technique de travail composé d’experts Russes et Guinéens pour revoir les modalités techniques qui sont importantes par rapport à la suite des discussions » a affirmé Dr Abdourahmane Diallo.  

Selon les scientifiques russes, ce nouveau vaccin, qui a donné des résultats concluants, sera présenté le 15 février 2016, à Genève, à l’organisation mondiale de la santé(OMS). Ces explications ont fortement marqué le coordinateur de la lutte contre Ebola, Dr Sakoba Keita, qui s’est exprimé au micro de la radio nostalgie guinée « je pense que c’est un progrès technologique énorme. On a exprimé, au nom de toute la coopération, notre intérêt à recevoir ce vaccin pour que nous puissions protéger nos populations qui ont payées un lourd tribut à cette épidémie, pendant ces deux dernières années ».

Ce mardi 02 février, la délégation doit se rendre à l’Institut Pasteur de Guinée, à Kindia, où le chef de la mission visitera le Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et soins médicaux (CREMS) réalisé par la société Rusal à hauteur de 10 millions de dollars. Pendant cette visite, un accord de partenariat devrait être signé entre l’Institut Pasteur de Kindia et l’Institut Gamaleya de Russie dans le cadre des échanges d’expériences et du renforcement de nos chercheurs.

Alkaly Daouda Daffé