Mercredi 03 Février 2016 – la Fédération de Russie propose à la Guinée un vaccin contre EBOLA

VUES: 4690 FOIS

La mission des chercheurs russes en séjour de travail en Guinée depuis le 31 Janvier 2016 a proposé aux autorités du pays un vaccin contre le virus Ebola. Cette délégation était ce mercredi 03 Février au siège de la coordination de lutte contre Ebola, à Conakry, où elle a présenté le vaccin GAM EVAC-COMBI aux chercheurs et experts guinéens.

Pour l’académicien russe, professeur Alexandre Leonidovitch Gindsbourg, la discussion entre les experts de son pays et ceux de la Guinée résulte d’une volonté commune pour la fabrication d’un vaccin qui peut servir à renforcer le système immunitaire des populations face à cette fièvre qui a fait de nombreuses victimes « nous sortons d’une discussion très houleuse avec des experts à propos de notre vaccin et nous avons reçu des informations utiles en ce qui concerne l’enregistrement des vaccins en Guinée. Nous avons ensuite établi tous les contrats en ce qui concerne la réalisation de ce genre de projet, cela nous rend très confiant afin que la Guinée dispose du vaccin dans de brefs délais. Ce vaccin sera présenté à Genève à l’organisation mondiale de la santé (OMS) le 15 Février par le ministre de la santé russe » a précisé le professeur académicien russe.

Au sortir de cette entrevue, Dr Sakoba Keita, coordinateur national de la riposte contre Ebola, se dit confiant de l’apport de la Fédération russe « notre entretien d’aujourd’hui portait sur le nouveau vaccin découvert par la Fédération de Russie. Cette délégation qui séjourne dans notre pays a exprimé sa volonté d’être à nos côtés pour mettre ce vaccin à notre disposition. Nous étions entre techniciens pour apporter notre appréciation sur la qualité du dit vaccin et la nature de ce nouveau produit » a indiqué le coordinateur national de la lutte contre Ebola.

La Guinée a exigé des experts russes, le protocole sur les documents qui vont guider l’implémentation de ce vaccin et celui de l’approbation par l’OMS, afin de permettre au pays de proposer un endroit pour des essais.

Les experts russes ont donné un délai de sept jours au maximum pour mettre à la disposition des guinéens les documents nécessaires afin d’améliorer les connaissances par rapport à ce vaccin. A noter que  ce vaccin a déjà été testé dans la Fédération de Russie sur 84 personnes.

Rappelons que cette délégation russe, conduite par la vice-ministre de la santé, Serguei Kraevoi, a effectué une série de visites avec les autorités guinéennes dans le domaine de la santé et des recherches. Hier, la délégation était au Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et de soins médicaux(CREMS) à Kindia, construit par la compagnie Rusal à hauteur de 10 millions de Dollars.

Kadija Diallo