Samedi 05 mars 2016 – Ecobank : « une banque qui se dit panafricaine, ne peut pas escroquer mon épargne et que je reste sans réagir » prévient un client.

VUES: 4411 FOIS

Djibril Tamsir Keita, ingénieur informaticien domicilié à Ecobank, a organisé ce vendredi, une conférence de presse à son domicile situé dans la commune de Kaloum, pour dit-il, réclamer à la banque (Ecobank) son épargne d’un montant de 16.327 dollars.

Selon la victime, tout a commencé en 2008 quand un certain monsieur Camara, agent à Ecobank, lui a proposé d’épargner ses avoirs dans sa banque « un jour il m’a dit, Mr Keïta vous ne profitez pas de votre épargne. Nous sommes une banque panafricaine et nous sommes là pour aider les africains, votre épargne a atteint un certain montant mais vous n’en profitez pas. Parce qu’au-delà de 20 millions, Ecobank n’accorde plus d’intérêt.  Actuellement, nous sommes en train de vendre des actions, il y a une instabilité dans la sous-région, suite aux élections en Guinée, en Côte d’Ivoire, au Niger, profitez de votre épargne » explique Djibril Tamsir Keita.

Parlant de la vente des actions, l’ingénieur informaticien pense être victime d’arnaque  « ils m’ont vendu les actions à 16.327 dollars et de 2008 à 2016, sur ce montant je n’ai pas eu comme dividende 500 dollars, C’est ainsi que j’ai adressé un courrier au Directeur d’Ecobank, afin qu’on me restitue ce qu’ils ont prélevé sur mon compte, mais jusqu’à présent pas d’interlocuteur » précise Djibril Tamsir Kéita.

Poursuivant, il dit avoir fait plusieurs démarches pour récupérer son épargne, mais en vain « j’ai porté plainte mais la police a transféré le dossier à la justice, précisément au tribunal de première instance de Kaloum, qui affirme qu’il n’a pas la compétence de juger ce dossier. Il m’a dit qu’il faut s’attaquer à Ecobank-Lomé que je ne cannais pas », nous a t-il confié.

« J’ai été appelé  par un autre Camara au nom d’Ecobank, dans la semaine où j’ai contacté ma cousine pour qu'elle me donne la situation financière de mon compte. Je me demande comment le dénommé Camara a eu mon numéro pour m’appeler, il n’est ni mon conseiller, ni le gestionnaire de mon compte, c’est là où le doute plane » soupçonne Djibril Tamsir Kéita.

« La Banque Centrale a examiné le dossier à la légère »  accuse la victime avant de poursuivre « Ce n’est pas un compte de société, j’ai épargné, la banque qui se dit panafricaine, ne peut pas venir escroquer mon épargne et que je reste sans réagir » a t-il prévenu.

Ahmadou Bah