Mardi 10 mai 2016 – Pollution : l’usine Ciments de Guinée S.A, fermée par la Ministre de l’Environnement.

VUES: 403 FOIS

Suite à plusieurs plaintes de la population contre l’usine Ciments de Guinée à cause de la pollution, la Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Madame Christine Sagno, accompagnée d’une délégation composée des membres de son cabinet, avait procédé à la visite de différentes usines de Ciments à Conakry, le 22 février dernier.

Quatre usines avait été visitées par la délégation, notamment celles de CIMAF, Diamond ciments, GI Ciments et Ciments de Guinée de kagbélen.

En fin de tournée Christine Sagno s’était dite satisfaite des trois premières usines visitées.

« Dans ces trois usines, à savoir Diamond, CIMAF et GI Ciments, les dirigeants tiennent vraiment compte de l’environnement. Il y a la propreté et l’envolée de poussière est très limitée», avait-elle affirmé.

Par contre à Ciments de Guinée S.A, les conditions de travail ne sont pas favorables à la population.  « C’est au niveau de Ciments de Guinée où en un mois j’ai eu cinq plaintes des riverains. Pour une première fois, j’ai envoyé une mission pour constater les faits et aujourd’hui, moi-même je suis sur le terrain. J’ai vu tout ce que la mission m’a rapporté. J’ai constaté que la pollution est réelle et elle est irréversible. Ciments de Guinée c’est la première usine de ciments en Guinée et je pense que cette usine est déjà amortie. Mais les dirigeants ne veulent pas s’investir pour reprendre les installations. Aujourd’hui, l’usine  ne répond pas aux normes parce que cela fait plusieurs années qu’elle existe en Guinée. Elle a eu le monopole du Ciment et aujourd’hui les dirigeants ne veulent pas investir pour reprendre l’installation. Tous les toits sont couverts de ciments », avait déploré la Ministre de l’Environnement, le 22 février 2016. 

Suite à cette situation, elle avait fait comprendre qu’elle risquait de fermer ladite Société si elle ne respecte pas les normes environnementales. « J’ai décidé de leur donner un moratoire de deux mois pour qu’ils puissent changer les filtres et canaliser l’envolée de la poussière. Ils ne veulent pas investir dans la protection de l’environnement », avait-elle prévenu.

Ce délai de deux mois étant passé, La ministre Christine Sagno a purement et simplement décidé de la fermeture de l’usine Ciments de Guinée, ce lundi 09 mai 2016. C’était au cours d’une autre visite qu’elle a effectué sur le site de l’Entreprise.

Sur place, le constat s’est avéré décevant et c’est ce qui a d’ailleurs motivé la fermeture de cette unité industrielle, jusqu’à ce que les choses rentrent dans l’ordre.

« Comme je l’avais prévenu, je vais désormais remettre les clés au Premier Ministre et lorsque la Direction de l’usine sera prête pour tout changer, on va rouvrir », a déclaré dame Christine Sagno.

Quant aux responsables de Ciment de Guinée, ils ont annoncé l’arrivée de plusieurs outillages pour rectifier le tir dans les prochains jours.

Mais en attendant, les portes ont été fermées et plusieurs agents des forces de l’ordre ont été d’éployés sur les lieux pour veiller à la bonne application de cette décision ministérielle.

Kadija Diallo.