Mardi 07 juin 2016 – Santé : Conakry a désormais une Equipe Régionale d’Alerte et de Riposte aux Epidémies (ERARE).

VUES: 4822 FOIS

L’Equipe Régionale d’Alerte et de Riposte aux Epidémies (ERARE) a été installée ce weekend à Conakry. Le rôle de ce personnel médical est de prévenir et renforcer la surveillance autour des maladies à caractère épidémiologique comme, Ebola, le choléra, la méningite, la rougeole et tant d’autres.

A sa prise de fonction en présence des autorités guinéennes et des partenaires financiers au développement, l’équipe a fait une séance de démonstration de sa capacité d’intervention rapide sur le terrain en cas d’alerte.

Composé de personnels médicaux et d’agents de la croix rouge, le contingent de 38 membres est désormais près à contrer toute éventuelle épidémie à Conakry.

« Au début de l’épidémie à virus Ebola, la Guinée n’était pas outillée pour y faire face. Mais nous avons acquis trois années d’expérience et maintenant la Guinée peut valablement faire face à toute épidémie », rassure le coordinateur de l’ERARE Guinée.

Le représentant de l’organisme Français qui accompagne ce projet est quant à lui, revenu sur les fins de l’initiative.

« Nous avons mis l’expertise française à la disposition du personnel de santé guinéen pour former les équipes qui sont aujourd’hui au sein des régions et Directions régionales de la santé, près à réagir à une résurgence de l’épidémie à virus Ebola et à toute autre épidémie. En cela je trouve que c’est un projet très symbolique », estime Sébastien Mosneron, DG Expertise France.

De son côté, le premier responsable de communication de la Coordination Nationale de Lutte Contre Ebola affirme que ce projet est salutaire, et pense que la Guinée est déterminée à combattre Ebola jusqu’au bout.   

« Maintenant quand il y a un cas de maladie fébrile qui résiste à des médicaments habituels ou qu’il y ait deux morts successifs dans une famille, un village ou un hameau, nous serrons signalés et rapidement nos équipes qui sont proches des endroits désignés, iront très vite pour éteindre la maladie. Ce qui signifie que nous pouvons maintenant dire : Ebola on ne court plus derrière toi mais, nous t’attendons dans nos hameau pour te dire sors ! » Soutient Fodé Tass Sylla.

Pour démontrer d’avantage son efficacité d’intervention rapide sur le terrain, l’équipe installe en un temps record un Centre de Traitement d’Ebola. L’endroit est visité par les autorités guinéennes et les partenaires au développement.

« La démonstration qui vient d’être faite concernant la gestion de l’alerte et de la riposte, prouve que nous sommes nettement mieux préparés qu’avant. Le montage des tentes se fait en quelques minutes. Donc c’est déjà une grande avancée. Les équipes sont motivées et surtout moins exposées », affirme le Premier Ministre Mamady Youla.   

Ces groupes de Conakry viennent s’ajouter aux sept autres équipes régionales d’alerte et de riposte aux épidémies, installées à travers le pays. Toutes sont dotées d’équipements de détection de maladie à caractère épidémiologique. Au terme de la rencontre, des attestations leur sont remises en guise d’encouragement.

A noter que l’OMS vient de déclarer la fin de l’épidémie à virus Ebola en Guinée. Il est donc grand temps pour le Gouvernement et toutes les structures en charge de la lutte contre l’épidémie, de prendre les mesures nécessaires pour éviter la réapparition de cette maladie qui a causé tant de perte en vies humaines.

Kadija Diallo.