Mardi 07 juin 2016 – France : fin de la célébration de la semaine africaine.

VUES: 2861 FOIS

L’Afrique est un merveilleux continent où plusieurs cultures se rencontrent, se complètent et s’enrichissent mutuellement.

Pour rendre hommage à ce continent qui a survécu à la colonisation et qui résiste aujourd’hui à la mondialisation, plusieurs fils et filles du continent se retrouvent chaque année pour célébrer la semaine africaine.

Pour cette année 2016, ce rendez-vous culturel a pris fin ce weekend en France. Il avait pour thème « le combat de la femme africaine dans la préservation de la planète ».

La semaine africaine est l’occasion de découvrir quelques trésors de ce patrimoine culturel riche et varié. En plaçant l’évènement sous le signe de la protection de l’environnement, le rôle de la femme du continent noir est salué dans ce combat.

« En Afrique nous avons des femmes qui sont soucieuses de la protection de l’environnement. La semaine africaine est extrêmement importante, parce que c’est un rendez-vous de diversité culturelle où tous les pays d’Afrique apportent leurs savoirs, leurs cultures, leurs richesses culinaires et artistiques. Et cela se passe dans un lieu prestigieux », a expliqué Jacques Kabal, Ambassadeur du Rwanda auprès des Nations-Unies.

A travers les différentes prestations, les participants ont redécouvert les couleurs culturelles et artistiques africaines, un contiennent dont la richesse est symbolisée par le courage des femmes.

Pour la réussite de cet évènement, l’UNESCO a choisi l’Ambassadeur de Guinée en France comme président du comité préparatoire.

« La femme joue un grand rôle dans la préservation de la nature. D’abord elles sont majoritaires dans le monde entier. Donc on ne peut pas bâtir une lutte contre le dérèglement climatique sans inclure les femmes. Elles sont au premier rang. La femme africaine est la plus travailleuse des femmes. Lui rendre hommage n’est que normal », affirme Amara Camara, Ambassadeur de Guinée en France.

La femme africaine face aux défis du changement climatique est une façon d’interpeller la couche féminine à poursuivre le combat dans la préservation de la planète à l’image de la Fondation Mohamed VI, pour la sauvegarde de l’environnement.

Kadija Diallo.