Vendredi 10 juin 2016 : Sida : la Guinée s’engage à mettre fin à la pandémie avant 2030.

VUES: 4161 FOIS

La Guinée à l’instar de plusieurs pays du monde s’engage à accélérer la riposte pour lutter contre le Sida et mettre fin à la pandémie d’ici à 2030.

Un engagement ambitieux à court terme qui devrait ramener le nombre de nouvelles infections à moins de 500.000 par an dans le monde. Les signataires pensent déjà à la mise en œuvre du projet.

A la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, le Ministre guinéen de la Santé a profité de la rencontre pour parler des prouesses réalisées par le gouvernement guinéen dans la prévention et la lutte contre le Sida. Tout de même, Dr Abdouramane Diallo n’a pas manqué d’exposer la faiblesse du système sanitaire de son pays après le passage de l’Epidémie à virus Ebola.

« La crise d’Ebola a créé des défis de taille pour les programmes de lutte contre les maladies en général et contre le VIH en particulier. Cela s’est répercuté sur les services de dépistage volontaire pour la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, dans le cadre de la consultation prénatale.

Ainsi à ce jour, plus de 35.000 personnes vivant avec le VIH sont sous traitement antirétroviral et plus de 442.000 femmes enceintes sont conseillées et testées. Ces résultats sont en dessous des objectifs mais, vu la dépendance des pays vis-à-vis du financement extérieur, la lutte contre le VIH Sida fait partie des actions prioritaires du Gouvernement guinéen, et des mesures concrètes ont été prises dont, la création de l’approvisionnement constant d’une ligne de crédit sur le budget national, la mise en place d’un mécanisme d’utilisation locale de ressources et la lutte contre la stigmatisation et la discrimination », explique le Ministre guinéen de la Santé.

En Guinée, la séroprévalence nationale du VIH est de 1,7% et l’épidémie affecte les secteurs clés du développement économique mais, le système de santé guinéen a été dévasté par l'épidémie d'Ebola qui a balayé le pays pendant deux ans. Plus de 11 300 personnes sont mortes en Guinée et dans les pays voisins du Liberia et de la Sierra Leone, qui se relèvent lentement de cette crise.

Ainsi, malgré les résultats obtenus pour la réduction et la limitation de la contamination du virus du Sida en Guinée, 120 mille personnes vivent encore avec le Sida, dont 63 mille femmes et 14 mille enfants.

Kadija Diallo.

.