Vendredi 10 juin 2016 – Boffa : résurgence de l’épidémie de la Trypanosomiase Humaine Africaine (THA).

VUES: 452 FOIS

L’épidémie de la Trypanosomiase Humaine Africaine (THA) ou maladie du sommeil, vient de refaire surface dans la localité de Boffa, préfecture située à plus de 200 km au nord-ouest de Conakry.

Selon le Directeur préfectoral de la santé de Boffa, Dr. Isaac Kolié, 39 cas ont été identifiés dont 33 ont fait l’objet d‘hospitalisation au Centre de Traitement préalablement réservés aux personnes atteintes de la maladie à virus Ebola.

Depuis leur évacuation au centre-ville de Boffa, les patients ont commencé à se faire rares dans les différents services de l’hôpital préfectoral.

Des mesures ont été prises suite à la réapparition de cette maladie dans la zone endémique de Boffa. Des équipes de la Coordination Nationale de Lutte Contre la THA sillonnent les villages dans le but de mener des campagnes de sensibilisation auprès des populations et détecter des éventuels cas de contamination.

A cause du virus Ebola, les activités de dépistage et de suivis des cas de trypanosomiase ont été interrompues dans cette partie du littoral guinéen.

« Aujourd'hui, nous sommes face à une augmentation des cas de trypanosomiase », a déploré le Dr Mamadou Camara, Coordinateur de lutte contre le THA en Guinée.

Il a toutefois invité les populations à se rendre immédiatement dans les centres de santé de la préfecture dès que des signes cliniques de la maladie se manifestent.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Trypanosomiase Humaine Africaine (THA) fait partie des maladies tropicales négligées. Pourtant en Guinée, le traitement et la prise en charge des personnes atteintes par la trypanosomiase sont gratuits.

Cette maladie des pays du littoral est transmise à l'homme ou à l'animal à travers la piqûre de la mouche tsé-tsé et menace environs 3 millions de personnes vivant sur plus de 350 km de littoral guinéen.

Ahmadou Bah.