Vendredi 10 juin 2016 : Trafic téléphonique : l’ARPT met le grappin sur trois vastes réseaux d’installation clandestine.

VUES: 4775 FOIS

L’opération de démantèlement de trafic téléphonique déclenchée par l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT) commence à porter fruit.

Pilotés par Mr Oumar Saïd Koulibali, Directeur général par intérim de l’ARPT, les techniciens de la Société viennent de mettre le grappin sur trois vastes réseaux d’installation clandestine à Koloma, à Momo Liberté dans Dixinn et à Kaloum. Les concepteurs seraient des ressortissants chinois et libanais qui restent pour l’heure introuvables.

Récemment, l’ARPT a reçu des signaux frauduleux sur les appels internationaux vers la Guinée. Une alerte qui a mis en branle la Direction des réseaux et services de l’ARPT.

« Ce sont des installations très sophistiquées. Il s’agit d’un mini central téléphonique commandé par un serveur qui peut être dirigé à distance et qui peut faire des transferts de crédit automatisés », explique Oumar Saïd Koulibali, DG par intérim de l’ARPT.

Le trafic d’appels internationaux constitue un frein au développement de l’économie numérique et contribue à la dégradation de la qualité des services de réseau mobile. C’est pourquoi l’ARPT veille au grain pour mettre hors d’état de nuire les trafiquants.

Kadija Diallo.