Jeudi 23 juin 2016 – Traité d’opportuniste, Makanéra répond à ses détracteurs. «Je me sens bien dans l’opposition ».

VUES: 7387 FOIS

L’ex Ministre de la Communication, Alhousseiny Makanéra Kaké, aujourd’hui membre de l’opposition républicaine est plus que jamais déterminé à certifier son soutien à l’égard de son nouveau bord politique.

« Il n’y a pas deux alternatives pour celui qui veut l’instauration de la Démocratie dans notre pays. L’hypocrisie n’est pas seulement l’hommage que le vice rend à la vertu mais, c’est la reconnaissance de la vertu en tant que vertu. Nous avons dit qu’il faut la démocratie pour développer le pays. Pour avoir cette démocratie, il faut être avec l’opposition. Aujourd’hui, c’est une nécessité pour les démocrates de renforcer l’opposition afin que le principe de séparation de pouvoir soit une réalité dans notre pays », a affirmé cet ex allié au Président Condé, sur les ondes d’une radio privée de la place.

Poursuivant son allocution, Alhousseiny Makanéra Kaké déclare avoir beaucoup œuvré pour une meilleur compréhension avec le Chef de l’Etat, mais en vain. Ce qui l’a poussé à se rallier à l’opposition qu’il estime être en conformité avec ses convictions.

« Nous avons usé de toutes nos forces pour amener le Président de la République à faire en sorte que les lois de la République soient respectées, mais malheureusement. Je me sens bien dans l’opposition car, je suis conforme à ma conviction. Une conviction qui voudrait que pour que la Guinée ait le bonheur, il faut absolument la démocratie », ajoute le Politique.

En outre, l’ancien Ministre du Premier quinquennat du Professeur Alpha Condé n’a pas manqué de répondre à ses détracteurs qui le traitent d’opportuniste.

« Je veux les rappeler qu’un opportuniste est celui qui veux des décrets et des moyens. Celui qui a choisi l’opposition a choisi la misère, l’injustice, et les difficultés. Donc ils savent aujourd’hui, qui est opportuniste qui ne l’ai pas. Si tous les cadres et anciens Ministres acceptaient de dénoncer comme je le fait aujourd’hui, cette dérive actuelle n’arriverait pas », a t-il déploré.

Plus loin, Makanéra réitère qu’il n’est dans l’opposition ni par espionnage, ni par amour pour son Chef de file. Mais plutôt, à cause de la confiance qu’il porte en la démocratie qui peut être instaurée par ce bord politique.

Kadija Diallo.