Lundi 27 juin 2016 – Saisie de plus de 120 kilos de cocaïne au Port Autonome de Conakry.

VUES: 7151 FOIS

La guinée risque-t-elle de redevenir la plaque tournante du trafic de drogue ? C’est une importante saisie de drogue que vient d’effectuer les services spéciaux de lutte contre la drogue et le crime organisé au Port Autonome de Conakry.

Il s’agit de plus de 120 kilos de cocaïne qui, selon nos sources, se trouvaient à bord d’un navire en provenance de Panama et à destination du Togo via Conakry.

Toujours selon nos sources, c’est grâce à une alerte donnée à partir de l’extérieur que cette opération a été rendue possible par les hommes du colonel Moussa Thiegboro Camara.

Le navire transportant les 120 kilos de cocaïne a été saisi sur ordre du procureur de la République. Pour le moment, les enquêtes sont ouvertes et les acteurs impliqués dans cette filière sont activement recherchés par le service de la lutte contre la drogue

Pour rappel, en juin 2015 c’est plus de 80 kilos de cocaïne qui avaient été saisie au Port Autonome de Conakry pour une valeur marchande de plus de 40 milliards 500 millions de GNF.

Après la lutte déclenchée contre les narco trafiquants en 2009, la Guinée a besoin de poursuivre cette lutte en dotant le service de la lutte contre la drogue des moyens qu’il faut pour atteindre l’objectif.

Mais le constat révèle que le gouvernement laisse des entreprises s’installer dans le pays sans leur demander l’origine de leurs capitaux. Même de riches commerçants sont suspectés de se livrer à ce trafic.

Selon les spécialistes de la lutte contre la drogue, le recyclage de l’argent se fait par l’ouverture de sociétés écrans ou dans l’immobilier. Cela se justifie par le retour dans la capitale guinéenne d’individus qui étaient activement recherchés en 2009 et qui évoluent actuellement dans d’autres domaines.

Ahmadou Hamzah BAH