Jeudi 30 juin 2016 – Réconciliation Nationale : « Je n’ai rien entendu qui va dans le sens de la mise en œuvre des recommandations du rapport sur la réconciliation », dixit Cellou Dalein Diallo.

VUES: 7988 FOIS

C’est un document de 300 pages fourni par la Commission Provisoire de Reconciliation Nationale (CPRN) grâce à l’appui technique et financier du système des Nations Unies pour le Développement.

Dans ce rapport remis au Chef de l’Etat ce mercredi, des recommandations ont été faites par les co-présidents de la CPRN. Il s’agit entre autres de la mise en place de la Commission de Réconciliation Nationale, de l’engagement des réparations urgentes des victimes ayant des besoins pressants, de privilégier le dialogue comme mode de règlement de conflits, et que la journée du 28 septembre soit institutionnalisée comme Journée Nationale du repentir, du pardon et de demande de grâce à Dieu pour le peuple de Guinée. 

Présent à cette céremonie, le Chef de file de l’opposition guinéenne a plaidé pour la mise en oeuvre des recommendations inclues dans le rapport de la Commission Provisoire de Reconciliation Nationale.

« Je pense qu’il faut commencer par féliciter les deux co-présidents pour l’excellent travail accompli. Il faut aussi bien entendu remercier toutes celles et tous ceux qui ont contribué à la production du document qui a été remis aujourd’hui au Président de la République. Il reste un défi majeur à relever, c’est celui de la mise en œuvre des pertinentes recommandations contenues dans ce document. Pour l’instant, je n’ai rien entendu qui va dans le sens de sa mise en œuvre, on a rien créé encore et j’espère que le président de la République va se retrouver avec son Gouvernement, essayer de mettre en place les structures, se donner un calendrier pour la mise en œuvre de ses recommandations afin qu’on aille vraiment vers la réconciliation », propose Cellou Dalein Diallo, Chef de file de l’opposition.

En ce jour de remise du rapport sur la reconciliation, l’occasion était opportune pour le président Condé et Cellou Dalein Diallo, son principal rival, de donner le ton.

Dommage, il n’y a pas eu de poignée de mains ni accolades entre les deux. Alpha Condé a pris quelques photos avec les deux religieux seulement et salué les diplomates. Ensuite, le locataire de Sekhoutoureyah a quitté la salle en ignorant Cellou Dalein Diallo et les responsables des Institutions Nationales.

Ahmadou BAH.