Mardi 19 juillet 2016 – Manifestations de rue annoncées de l’opposition : Albert Damantang Camara se défoule.

VUES: 446 FOIS

L’opposition républicaine a récemment annoncé reprendre les manifestations de rue à partir du 04 Aout prochain. Suite à cette menace, le Ministre du travail, de l’emploi, de l'enseignement technique, de la formation professionnelle et porte-parole du gouvernement guinéen a exprimé son avis sur ce bras de fer qui semble inévitable entre opposition et gouvernement.   

En bon défenseur de son camp, Albert Damantang Camara reste convaincu que ces manifestations récurrentes de l’opposition républicaine ne visent nullement la relance du dialogue politique en Guinée.

« Systématiquement, on essaye de mettre la justification des manifestations sur le fait qu’il n’y a pas de dialogue politique en Guinée. Ce qui est absolument  faux ! Qu’on nous dise qu’il n’y a pas de dialogue tel que le veut l’opposition, aux conditions que veut l’opposition, quand elle le veut, où elle le veut et comme elle le veut. Cela est possible ! Mais vous comprendrez qu’aucun gouvernement n’est obligé de se plier à ce type d’exigences(…) L’histoire de la Guinée nous a appris qu’à chaque fois qu’il y a des manifestations, il y a des problèmes, des violences, des victimes et des emprisonnements. On demande de libérer des personnes, on demande des enquêtes pour savoir d’où viennent les victimes et sa nous met dans un cycle qui ne favorise pas la sérénité pour les débats politiques, or nous devons avancer » affirme-t-il.

Le porte-parole du gouvernement guinéen souhaite qu’il y ait un cadre d’entente entre opposition et gouvernement afin de promouvoir l’accalmie en Guinée.

« Nous devons compléter notre mutation démocratique en élisant les élus locaux et en faisant confiance aux uns et aux autres. Espérons que l’on n’aboutisse pas, dans cette expression démocratique de l’opposition, à une situation qui remettra en cause le climat politique nécessaire à notre développement » souhaite le Ministre.

Le Ministre Porte-Parole de l’équipe dirigée par le Premier Ministre Mamady Youla invite les opposants à revenir autour de la table pour le bien de tous. En cas de manifestations de l’opposition, il prévient que le gouvernement prendra ses responsabilités.  

Notons que le jeudi dernier, le gouvernement a fait un premier pas vers la relance des négociations politiques. Malheureusement, l’opposition dite républicaine ne s’est pas fait représenter. Elle aurait justifié son absence par le non-respect de certaines de ses exigences, si l’on peut croire aux propos de Bouréma Condé, Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

Kadija Diallo.