Mercredi 20 juillet 2016 – L’honorable Damaro Camara chez Cellou Dalein : juste un café servi!

VUES: 5958 FOIS

Depuis la menace de l’opposition républicaine relative à la reprise des manifestations de rue à partir du 04 aout prochain, le gouvernement d’Alpha Condé semble être déboussolé.

Jeudi dernier, il a fait un premier pas vers la relance des négociations politiques. Malheureusement, l’opposition républicaine ne s’est pas fait représenter lors de cette rencontre présidée par le Premier Ministre Mamady Youla. Ce qui a d’ailleurs suscité la colère de certains tenants du parti au pouvoir.

Après s’être remis de cet échec, des délégués du Professeur Alpha Condé se sont rendus chez le chef de file de l’opposition guinéenne ce mercredi matin.

La délégation conduite par l’honorable Amadou Damaro Camara, Président du Groupe Parlementaire du RPG Arc-en-ciel et haut responsable du Parti au pouvoir, est arrivée chez Cellou Dalein Diallo à 9h30.  

L'objectif de cette visite était de négocier avec le leader pour tenter d'annuler ou tout au moins reporter la fameuse manifestation qui commence à provoquer des peurs bleues de part et d’autre.

Malheureusement, cette situation risque de perdurer. Aucun débat n’a été tenu autour des négociations politiques car, le chef de file de l’opposition était sur le point de sortir et n’a pas annulé son rendez-vous pour des fins de négociation.   

« Cellou est un ami, c’est un copain, un leader et un partenaire politique. Je ne prends même pas de rendez-vous quand je viens chez lui. J’y suis venu hier soir mais il n’y était pas. Je l’ai appelé et il m’a dit qu’il allait m’attendre aujourd'hui. Quand je suis arrivé on a pris un café et on a discuté. Il m’a dit qu’il allait à une conférence » explique Damaro Camara.

L’honorable Damaro Camara ne veut rater aucune opportunité pour parler politique avec le chef de file de l’opposition guinéenne.

Cellou Dalein Diallo doit se rendre aux Etats-Unis ce jeudi pour dit-on, assister à l’investiture de la candidate démocrate Hillary Clinton. Ceci étant, Damaro Camara veut mettre l’occasion à profit pour convaincre le politicien.

« On va continuer les discussions à Philadelphie où on sera ensemble. J’y suis invité aussi. Il faut parler de la Guinée et voir ce qu’il faut faire. Personne n’a intérêt à ce que ça dégénère » précise-t-il.

Apparemment, un nouveau bras de fer entre gouvernement et opposition est inévitable dans la mesure où cette dernière boude complètement le cadre de dialogue politique. Dans exactement deux semaines, les manifestations de rue risquent de reprendre si rien n’est fait et dit d’ici là.  

Kadija Diallo.