Jeudi 21 juillet 2016 – Coopération : Israël annonce avoir renoué les relations diplomatiques avec la Guinée.

VUES: 6079 FOIS

Dans un communiqué publié ce mercredi, Israël a annoncé avoir renoué les relations diplomatiques avec la Guinée, 49 ans après que les deux pays ont rompu leur coopération.

Beaucoup d’Etats d'Afrique ont rompu les liens qu'ils avaient avec ce pays du Moyen-Orient en raison notamment du conflit israélo-palestinien. C'est le cas de la Guinée, qui avait rompu ses relations avec Israël en 1967.

Cette nouvelle coopération est un exploit diplomatique pour les autorités israéliennes, qui cherchent à améliorer les relations politiques et économiques avec des pays à majorité musulmane comme la Guinée.

Selon le même communiqué, le Directeur général du Ministère israélien des Affaires Etrangères, Dore Gold, s'est rendu à Paris pour signer un accord officiel avec Ibrahim Khalil Kaba, chef de cabinet du président Alpha Condé.

« Ceci marque la fin importante d’un cycle », a déclaré Gold. « Le nombre de pays sur le continent africain n’ayant toujours pas rétabli leurs liens avec Israël ne cesse de diminuer et nous espérons que bientôt ce nombre n’existera tout simplement plus. Israël appelle les pays n’ayant toujours pas renouvelé leurs relations diplomatiques à suivre les traces de la Guinée afin que nous puissions travailler ensemble pour le bénéfice de tous les peuples de la région ».

Dore a déclaré que des relations bilatérales avaient existé, même alors qu’elles n’étaient pas officielles, et a souligné la contribution d’Israël à la lutte contre le virus Ebola, qui a affecté la Guinée. « Les amis dans le besoin sont bien des amis », a déclaré Dore.

L’ambassadeur d’Israël basé au Sénégal, Paul Hirschson, qui couvre plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, deviendra également ambassadeur de la Guinée

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré, lors de son récent voyage en Afrique, que l’établissement des relations diplomatiques avec tous les pays africains était un objectif stratégique pour son gouvernement

Ahmadou Bah.