Jeudi 28 Juillet 2016 – Guinée : voici un message anonyme adressé à la jeunesse.

VUES: 5902 FOIS

Bétail électoral, agneau sacrificiel, moutons de Panurge, que sais-je encore, pour mieux qualifier cette jeunesse restée longtemps dans l’inconscience de qu’elle représente pour ces hommes politiques qui, sans elle, n’atteindraient pas  leurs  objectifs.

Le temps du réveil a sonné pour vous jeunes qui avez la force de faire bouger toutes les lignes. Vous êtes autant victimes que coupables de ce que vous êtes, pour avoir voulu confier votre devenir à ceux qui vous  privent du bien-être et vous abandonnent au triste destin que vous avez choisi. Vous êtes sans emplois, vous végétez dans la précarité, dans la misère absolue, ne trouvant parfois d’autres refuges que le vin, la drogue, le sexe. Où en êtes-vous avec les promesses qui vous ont été  faites par ces hommes politiques, alors que, convoitant le pouvoir qui les envoûtait, ils vous ont fait la cour, en vous distribuant des illusions, en vous faisant mille promesses mirobolantes,  jamais tenues. Malheureusement, vous continuez à les croire, à les suivre dans leurs ambitions, à les soutenir, à leur offrir jusqu’à votre vie.

Jeunes de Guinée,

Vous devez prendre conscience de vos forces, de votre place usurpée par  cette génération condamnée d’hommes politiques limités qui sont la cause de dont vous vous lamentez. En Guinée, s’impose une révolution, pour les jeunes,  un sursaut national que doit susciter  la  conscience jeune,  par rapport au destin que l’inconscience leur a imposé, depuis plus d’un demi-siècle. Ce sursaut, c’est le refus de soutenir les hommes politiques dans leurs abus, dans leur folie de s’emparer du pouvoir,  pour n’en faire qu’un patrimoine familial, une propriété privée au détriment des masses laborieuses tenues dans le dénuement total. C’est aussi  le besoin immédiat de vous rassembler, au-delà de vos différences, afin de briser le silence coupable et dénoncer les clivages ethniques que les hommes politiques ont érigés entre vous, pour vous diviser,  afin de mieux vous utiliser aux fins qui sont exclusivement les leurs. Partagez ce message à caractère divin, faites-en votre bréviaire, si vous voulez  vous affranchir du maudit destin qui continue de vous égarer et de vous dresser les uns contre les autres. Combattez ceux qui vous divisent. C’est  la devise de la Jeunesse  émergente.

A bon entendeur

Auteur anonyme.