Vendredi 29 Juillet 2016 – Guerre des ondes entre pouvoir et opposition : la CRAC entre dans la danse.

VUES: 13159 FOIS

La manifestation de l’opposition guinéenne inquiète le pouvoir Condé. A une semaine de la marche de l'opposition prévue le 04 août prochain, l’espoir de dialoguer étant perdu, la mouvance continue son offensive dans sa stratégie de communication. L’objectif est de tirer à boulets rouges sur les leaders organisateurs de ces manifestations.

Le Collectif pour la Réélection d'Alpha Condé en 2015 (CRAC) est devenu Convergence Républicaine pour les Acquis du Changement (CRAC).

Ce nouveau mouvement était face à la presse guinéenne ce jeudi pour répondre aux multiples ‘’critiques’’ de l'opposition contre le pouvoir Condé.

L’un des conférenciers, en même temps vice-président du mouvement et Directeur général du Patrimoine Bâti Public, Mohamed Lamine Yayo, a cité plusieurs leaders de l’opposition dans ce qu’il qualifie de ''déballage''.

Cellou Dalein, Aboubacar Sylla, Cheick Camara et plusieurs autres anciens Ministres devenus opposants au régime Condé ont été qualifiés de "déprédateurs" de l'économie guinéenne par Mr Yayo qui invite d’ailleurs le pouvoir à ouvrir une information judiciaire.

Mohamed Lamine Yayo a également indiqué que plusieurs acquis du précédent régime ont été bradés par des anciens Ministres qui se retrouvent actuellement dans l’opposition. En situant les responsabilités, il cite Aboubacar Sylla, porte-parole de l’opposition, qu'il qualifie de "piètre leader politique".

Ensuite, il pointera du doigt le chef de file de l’opposition républicaine, Cellou Dalein Diallo et Cheick Camara.

« Ce sont ces cadres qui ont liquidé Air Guinée. A l'époque ils étaient respectivement Ministre des Transports, et Ministre de l'Economie et des Finances. L'amortissement du Boeing 737-200 était évalué à six (06) millions de dollars, mais il a été liquidé à cinq (05) millions de dollars. Le Directeur de Air Guinée à l'époque, Monsieur Barry alias Bob, avait commandé des groupes pour une valeur de 600.000 dollars. Ce marché de dupe a été fait au nom de l'Etat » dénonce Mohamed Lamine Yayo, tout en brandissant un document comportant selon lui, des signatures de Cellou Dalein Dillo et de Cheick Ahmed Camara.

La CRAC en véritable défenseur du président Condé estime que la manifestation du 04 Aout prochain n’a pas sa raison de se tenir.

Nous y reviendrons en détail sur la position de ce mouvement face à la manifestation du 04 Aout prochain.

Ahmadou Bah.