Dimanche 15 février 2015 - Session extraordinaire des Chefs d’Etat de la Mano River Union : les décisions prises.

VUES: 24 FOIS

Les chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union du Fleuve Mano ont tenu ce dimanche 15 février 2015 à Conakry une session extraordinaire. Lors de cette rencontre qui a mobilisé autour du Président guinéen Alpha Condé, la Présidente du  Libéria et son homologue de la Sierra Leone, ainsi que le Ministre des affaires étrangères de la Côte d’Ivoire qui a représenté le Président Ouattara, il était question de passer en revue la situation de l’épidémie Ebola et d’adopter des stratégies communes visant à éradiquer le virus dans la Sous-région. Il a été aussi question de définir les besoins de relance du développement socio-économique.

 

A cette rencontre, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Mano River Union ont reconnu les efforts qui ont été déployés par les Etats membres et la Communauté Internationale qui ont conduit ‘’au déclin’’  des infections d’Ebola et les taux de décès avant de s’engager à réaliser « le plan Zéro Ebola » dans les 60 jours à compter de ce 15 février.  Ils ont également demandé à la Communauté Internationale de fournir l’appui nécessaire pour réaliser cet objectif. 

 

Les 3 Chefs d’Etat n’ont pas manqué aussi d’apprécier la proposition de la Banque Mondiale d’établir un plan Marshall de Relance Post-Ebola avec l’allocation de ressources. Ils ont convenu que cela est la meilleure façon de mettre en œuvre cette proposition et encouragent les partenaires au développement à appuyer les systèmes en vigueur dans les pays dans le cadre des déboursements de fonds et la mise en application du Programme de Relance Post-Ebola.

 

Parlant de la conférence de l’Union européenne prévue à Bruxelles  le 3 mars prochain sur l’épidémie Ebola, les Chefs d’Etat ont désigné Madame Ellen Johnson Sirleaf comme porte parole de l’UFM à cette rencontre.

 

Ce sommet des Chefs d’Etat a été précédé d’une réunion des experts et des ministres les 13 et 14 février afin de formuler des stratégies sous-régionales et celles spécifiques à chaque pays.

 

Selon le Ministre guinéen de la coopération qui a présidé la réunion ministérielle, ce plan de relance global porte sur des thématiques qui touchent quasiment tous les secteurs clés du développement, notamment l’éducation, l’agriculture, l’industrie, le commerce et l’économie. « Naturellement il faut ajouter le secteur de la santé et l’action sociale qui mettra l’accent sur la problématique de la prise en charge des orphelins, des veuves d’Ebola ainsi que le cas des familles démunies » a indiqué Koutoub Moustapha Sano.

 

De son coté, le Représentant du Secrétaire général des Nations Unies pour la lutte contre l’épidémie d’Ebola dans la sous région a promis, aux présidents de la Guinée, de la Sierra Leone et du Libéria, que les Nations Unies resteront à leur côté jusqu'à la fin de l’épidémie.

 

Thierno Moussa BAH

+224 657 87 17 65