Guinée/Ministère des affaires étrangères : Pourquoi le DAF, Cheick FantamadyKaba est-il combattu par des responsables du département ?

0
207

C’est le premier épisode d’une enquête réalisée sur le fonctionnement du ministère guinéen des affaires étrangères.

En effet, ce département est depuis un bon moment confronté à des situations parfois très compliquées notamment des ‘’affaires’’ de fictifs, de passeport, d’imitation de signature pour   détourner des fonds pour ne citer que ceux-là.

S’agissant du problème de fictifs, il a été décelé par l’actuel DAF, Cheick FantamadyKaba. Cet ancien DAF du  ministère de la Sécurité et celui de la santé a trouvé, selon nos informations, des dossiers ‘’compliqués’’ aux lendemains de sa nomination aux AE.

Mais avec prudence, il a pu dans un premier temps, décelé 22 cas de fictifs et 7 cas de décès. Les 22 cas de fictifs dont nous parlons étaient, au fait, des travailleurs du ministère de l’agriculture dont les salaires quittaient à la fin de chaque mois dans les caisses du ministère des affaires étrangères : un montant de 15 millions de francs guinéens.

Cette ‘’transaction’’ se faisait entre le DRH du département de l’agriculture et son homologue des affaires étrangères avec la complicité d’une certaine dame du nom de Fatou Touré chargée de la paie aux AE.

C’est d’ailleurs en novembre 2018 que   dame Fatou Touré, après avoir passé 17 ans au service, a été affectée au Koweït et remplacée par une autre femme du nom de Kaba à qui le DAF, Cheick FantamadyKaba, a ordonné de geler les 15 millions de francs guinéens indument payés à la fin de mois aux  22 fictifs qui ne relèvent pas du département.

Depuis la mise en application de cette décision de fermer ce robinet qui faisait couler banalement 15 millions à la fin de chaque mois, le DAF Cheick FantamadyKaba n’est plus en paix. Car combattu pour son intégrité.

Nous apprenons qu’en dépit du ministre, la plus part  des responsables du département voudraient lui faire la peau.

Le deuxième épisode de notre enquête sera consacré à l’imitation de la signature du DAF par le chef comptable et matériel pour sortir un montant de 216 millions de francs guinéens à Total-Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*