Grève des enseignants : Les premières manifestations enregistrées à Conakry

0
72

Pour la première depuis le 3 octobre dernier, quelques élèves et parents d’élèves ont exprimé de façon éphémère leurs colères à Conakry dans la matinée de ce lundi, 22 octobre 2018.

Tout a commencé à Coronthie, dans la commune de Kaloum.  Des élèves et leurs parents sont soudainement sortis barricader  la ruelle principale pour réclamer ce qu’ils appellent la ‘’vraie’’ ouverture des classes. Une situation qui n’a pas perduré car entre temps, des forces de l’ordre sont intervenus pour faire ‘’libérer’’ la circulation. Un pic up de la police a été placé sur les lieux, à proximité du commissariat de Coronthie.

Toujours à Kaloum, nous avons appris la manifestation de quelques élèves du collège Château d’eau qui dénonçaient le faible niveau des enseignants contractuels tout en réclamant le retour de leurs ‘’maitres’’ titulaires dans les salles de classe.

En banlieue, quelques hostilités ont été signalées  aux collèges 1 et  2 de  Bonfi, sans impact.

Des élèves du collège de Koloma, dans la commune de Ratoma,  n’ayant pas trouvé des enseignants en classe, se sont retrouvés dans la rue empêchant par endroit la circulation routière.

  Pour l’heure, des autorités contactées n’ont pas souhaité s’exprimer sauf le directeur communal de l’éducation de Dixinn qui a démenti les rumeurs sur des remous aux collèges et lycées Donka.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*