Guinée/Coyah : Les premières informations sur d’éventuelle arrivée des rebelles

0
108

Les citoyens de Coyah ont passé la nuit dans la psychose. Tout serait partie des rumeurs annonçant de l’arrivée des personnes suspectes non identifiées dans cette ville. Des barrages de contrôle inhabituels ont été instaurés à Coyah et à l’entrée de la commune de Kaloum.

Joint au téléphone, le correspondant de la Radio Nostalgie présent sur les lieux donne la version des faits.

« Les populations de Coyah se sont réveillées dans cette psychose. Aux environs de 3 heures du matin, dans la nuit de Mercredi à Jeudi 25 Octobre 2018. On a commencé recevoir des appels venant de partout, des citoyens, des insulaires de  Kataly, Donéya, de Sogoya, ces différents villages sont des débarcadères dans la sous préfecture de Wonkifon, préfecture de Coyah. Ces informations annonçaient les probables arrivées des rebelles dans ces villages. Alors nous sommes restés dans ça avec les autorités en faisant des appels pour vérifier. Mais aux dernières nouvelles, il y a eu des bateaux de pêche au nombre de 7 à 8 environ, qui se sont retrouvés au bord de Kataly.ces bateaux de pêche devraient ravitailler des femmes mareyeuses en poissons. Selon les mêmes informations, ces bateaux de pêches ont perdu la route. Ils se sont donc retournés pour rebrousser chemin et se sont retrouvés à Kassonya (district de la commune rurale de Manéah) qui était la destination normale. Tous les insulaires qui ont aperçus ces bateaux étranges qu’ils n’ont jamais vue auparavant et à pareille heure (21h selon les informations venues de la préfecture maritime et des autorités préfectorales) se sont enfuis. D’ici 1h l’information était partie loin. Tous ceux qui ont vues ces bateaux se sont retournés sans vérifier pourquoi ils étaient là. Ce sont ces insulaires qui ont quittés et sont partis dire qu’il y a des rebelles. Vous savez l’atmosphère qui prévaut en ce moment. Finalement ces bateaux se sont retrouvés au port artisanal de Kassonya, mais la plupart des populations de Kataly avaient quittée leur domicile pour se réfugier dans les villages environnants, sous prétexte qu’il ya des rebelles qui sont venus dans leur village, qui y a eu des tirs et même des morts. Tout le centre ville de Coyah a été inondé par les citoyens venant des autres alentours. Ces des bateaux qui opèrent dans les eaux maritimes à Dubréka avec les chinois. Ils viennent ravitaillés souvent les femmes à Coyah. Donc il n y a eu aucun tirs d’arme »

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*