Kouroussa : Des agents de force de l’ordre assiègent le village de Komola pour imposer un maire contre le gré des populations

0
49

Des habitants du village de Komola, situé à une centaine de kilomètres du centre urbain de Kouroussa, sont en colère. Ils contestent contre l’installation comme maire de leur commune rurale, un certain Fodé Mamady Condé au détriment d’un jeune intellectuel du nom de Mamady Diané.

Voici le témoignage d’un villageois (anonymat)  joint au téléphone par notre rédaction :

« Komola a été assiégé par des  forces  de l’ordre   composées de gendarmes et de policiers. Ils sont venus assiéger le village vers 2h du matin, tirer sur les gens. On a même envoyé 5 blessés par balles réelles à l’hôpital de Kouroussa. Certains ont des bras cassés et des pieds cassés qui sont ici au village.

Ce que la population réclame est qu’on ne veut pas voir un illettré à la tete de notre  commune, quelqu’un qui a trahi le parti. On signale l’alliance avec l’UFDG sans le consentement du parti. A côté de ça,  on est habitué à un ancien maire qui est là. Il a fait 8 ans à la mairie. Il est analphabète. Tout ce qui l’intéresse est le gain de la commune et venir garantir son poste  à Kouroussa.

 Il est en forte complicité avec certains cadres véreux de Kouroussa qui sont en poste depuis des années. Donc ils ne veulent pas que le monsieur quitte.  Le village soutien un jeune diplômé en agronomie. Le village même a contribué  pour sa formation.  Il a  étudié le développement communautaire. Il est mieux préparé pour diriger la commune.

Aujourd’hui tout le monde est prêt pour le développement. Personne ne veut rester comme ça dirigé par les gens qui ne connaissent rien, qui prennent souvent les biens de la commune et venir garantir leur poste à Kouroussa.

Un moment les jeunes ont manifestés parce que y’a eu l’audit interne qui révélé  un  ‘’cas’’ de 59 millions de perdu. On a envoyé un monsieur de l’administration, précisément  un responsable chargé des collectivités locales  qui est venu constate.  Qu’est-ce qu’il fait ? Il dit au maire de  donner 10 millions pour faire disparaitre le rapport.

Quand les jeunes ont manifesté, le même monsieur nous a dit, pour ne pas créer de problème, d’attendre que bientôt les élections et qu’on on mettra un intellectuel. L’élection  arrivée, le Monsieur d’abord s’est arrangé à mettre sur la liste qui il veut  sans le consentement du village. Difficilement qu’il mette le nom du jeune Diané Mamady. C’est grâce d’ailleurs au concours de tout le monde, qu’on a réussi à mettre  le nom du jeune diplômé sur la liste.

Le RPG a fait la réunion. Ils ont dit qu’ils ont eu 14 conseillers sur 17 et l’UFDG a eu 3 trois conseillers. Mais Fodé Mamady Condé a mené une démarche parallèle. Il a payé certains conseillers et il a fait l’alliance avec les 3  de l’UFDG pour se  faire élire maire. Le village a dit alors qui lui a demandé de faire l’alliance avec l’UFDG.

On a fait comprendre au représentant de l’administration du territoire que l’article 134 du nouveau code des collectivités locales est très clair là-dessus : Personne ne peut être maire sans savoir lire et écrire en français. Et quand le délégué est venu, il répond que Kouroussa a enlevé cet article dedans. Comme si Komola n’est pas dans la république de Guinée. Ils disent qu’on leur a dit de travailler sur l’ancien code ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*