La Guinée parmi les pires pays au monde pour les travailleurs et les travailleuses

0
164

C’est du moins un passage du contenu du rapport  INDICE CSI DES DROITS DANS LE MONDE  2019  qui met en exergue le recours à la violence extrême à l’encontre des défenseurs des droits sur le lieu de travail, ainsi que les arrestations et détentions massives.  

« En Guinée, les autorités ont intensifié la répression des syndicats et on arbitrairement arrêté plusieurs responsables syndicaux alors qu’ils menaient des activités syndicales. Le secrétaire général du Syndicat des Enseignants et Chercheurs de Guinée(SLECG) a été arrêté lors du congrès de son organisation et le secrétaire général adjoint de l’Union Générale des Travailleurs de Guinée(UGTG) a été arrêté dans sa chambre d’hôtel à Boké où il s’était rendu pour contrôler les conditions de travail des travailleurs portuaires dans des mines. Le secrétaire général du syndicat des travailleurs portuaires a été emprisonné lors d’une descente de la police dans les locaux syndicaux et a ensuite été condamné à 13 jours de prison et à une amende de 500 000 francs guinéens ».

Source, Indice CSI des Droits dans le Monde 2019, page 41

Confédération Syndicale Internationale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*