3ème mandat d’Alpha Condé : Le mouvement Y’en a marre du Sénégal donne des consignes au FNDC

0
69

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), entend coûte que coûte barrer la route à un mandat de plus pour Alpha Condé. Le mouvement Y’en a marre, qui a réussi à empêcher Abdoulaye Wade de briguer un troisième mandant à la tête du Sénégal, donne quelques consignes au FNDC pour atteindre son objectif.

Joint au téléphone ce vendredi 24 juillet 2020, par la radio Espace, Fadel Baro, membre fondateur dudit mouvement, a réitéré son soutien au combat que même le FNDC en Guinée, qui, pour lui, est significatif. Selon lui, le régime d’Alpha Condé touche à sa fin « Il ne faut jamais sous-estimer la détermination d’un peuple. Ce que Alpha Condé est entrain de faire, c’est des gesticulations d’un régime déjà fini. On est au crépuscule du soir qui est déjà fini. L’Afrique est entrain de passer à autres choses. Les conjonctures politiques, la stratégie de se maintenir vaille que vaille au pouvoir, peuvent sembler avoir raison sur la grande détermination du peuple à aller de l’avant mais, ce n’est absolument rien », dit-il.

Face à cette situation, Fadel Baro invite le FNDC à la constance pour pouvoir remporter le combat : « J’ai confiance au FNDC, parce qu’au-delà du front, c’est tout un peuple qui réfléchit et trouve des stratégies de résilience et de résistance face à Alpha Condé, avec sa volonté autocratique. Il faut juste qu’ils continuent à rester persévérants, constants dans la formulation de leurs revendications, et surtout à déconnecter des préoccupations des agendas politico-politiciens de certains membres, parce qu’au sein du FNDC, il y’a des partis politiques mais aussi, des citoyens », a-t-il suggéré.

Par ailleurs, il suggère également au FNDC de s’inspirer du mouvement Y’en a marre du Sénégal, qui a battu le président Wade dans les urnes après avoir échoué à empêcher la candidature de ce dernier : « Il ne faut pas être dans une seule stratégie, autant qu’il faut continuer à mettre la pression avec les manifestations de rue comme le fait le FNDC, autant aussi qu’il faut se préparer aux échanges électorales pour qu’on ne nous surprenne pas. Nous avons en face les pouvoirs qui utilisent plusieurs stratégies », a-t-il martelé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*