Agression de Mohamed Marah : Général Baffoe envisage de régler l’affaire à l’amiable

0
97

Mohamed Marah, l’un des animateurs des Grandes Gueules a été victime d’agression de la part de la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité N° 21 (CMIS),  à Coza. Le journaliste se prépare pour porter plainte contre ses bourreaux. Il a annoncé, ce lundi 18 novembre, dans l’émission dont il prend part.

Face à cette bavure policière,  Général Baffoe Camara, directeur national de la police envisage de régler l’affaire à l’amiable. Il ne souhaite pas que l’affaire soit devant la justice et demande une médiation interne entre la victime et les présumés auteurs d’agression.

 

«L’unité est identifiée. Les éléments seront à mon bureau demain matin. Vous pouvez choisir un haut cadre d’HADAFO médias qui pourra venir et ici on va s’expliquer. Dans un premier demander pardon à Mohamed. Comme vous l’avez nous sommes faits pour votre sécurité, pas pour vous menacer.

En tant que patron de la police, je vous demande pardon et je vous promets que vous verrez les éléments-là dès demain mardi. Et on va en discuter. Et s’il veut porter plainte, qu’il me montre le procureur en charge, moi-même j’irai rendre la plainte pour l’infraction qu’il faut. L’agent qui a fait ça va être sanctionné. Qu’on me permettre de sanctionner à l’interne. Mais si vous nous envoyer à la justice, personne n’est au-dessus de la loi. On va répondre. Si vous voulez je me transporte avec les éléments chez vous. Si vous voulez, vous venez. Je vous dis que ça sera sanctionné », a demandé le directeur national de la police, sous un ton de plaisanterie.

 

Depuis l’acte, Mohamed Marah  a été hospitalisé dans une clinique de la place. Il se tord de sa poitrine et d’autres parties de son corps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*