Amadou Sow(NSR) : « Cette volonté de concertation est une ouverture à saluer de la part du CNRD »

0
88

Ce mardi 14 septembre marque l’ouverture des concertations nationales entre les forces vives  et le CNRD. C’est à l’issue de ces concertations nationales que les composantes de la transition seront définies. Cet acte est salué par Amadou Sow, président du mouvement Nouvelle Synergie pour la République.

  « La situation actuelle mérite un appel de tous les partis politiques également les forces vives de la nation pour connaitre la position de chaque partie prenante. Ainsi, cette volonté de concertation est une ouverture à saluer de la part du CNRD.

Cette concertation initiée par les nouvelles autorités en l’occurrence le CNRD est une occasion pour nous acteurs politiques, les forces vives et les autres composantes de la société d’apporter une participation constructive au processus de refondation d’un Etat démocratique et de droit », dit-il.

Parlant de transition et du gouvernement d’union nationale, certains estiment que les dignitaires du régime Alpha Condé ne doivent y prendre part car, soutiennent ces citoyens, ils sont les causes des maux dont souffrent les Guinéens. Sur ce point, Amadou Sow indique :

« Ces anciens membres du gouvernement étaient les catalyseurs de la mauvaise gouvernance, la précarité du citoyen guinéen. En effet, cette personne quand elle est malade elle n’a de quoi se soigner, quand elle a faim elle n’a de pouvoir d’achat pour subvenir à ses besoins alimentaires  alors que toutes les conditions sont sur place pour améliorer son pouvoir d’achat.

Pour construire un état de droit et démocratique la justice doit être en avant pour assure la sécurité des institutions de la république, les citoyens et leurs biens. C’est une décision rassurante ».

Le président du mouvement NSR s’est aussi prononcé sur le ‘’refus’’ d’Alpha Condé a signé sa démission.

« Sa signature n’a aucun pouvoir actuellement. Ce qui compte aujourd’hui c’est l’appel à la concertation que le CNRD dirigé par le lieutenant-colonel Mamady DOUMBOUYA a appelé », martèle-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*