Apres le limogeage du juriste Mohamed Camara chacun y va de son commentaire, c’est normal, c’est la liberté d’expression

0
126

Les gens doivent savoir que Mohamed a toujours été un avant-gardiste, qui n’a jamais esquivé les questions de droits dans ce pays.

L’on se souvient le président Alpha Conde a même repris sa prestation de serment de 2015 après une tribune de Mohamed Camara publiée dans les journaux qui l’invitait à reprendre car la première n’avait pas respectée la procédure normale.

 

A un moment donné, sa vie même était en danger. Il a failli se faire arrêter ici en bas de l’immeuble où il travaillait. Certains confrères sont témoins.

 

Secundo, avant même qu’il ne soit Chef de Cabinet du ministère des AE, il était moins fréquent dans les médias compte tenu de la rédaction d’une thèse de doctorat qu’il préparait en France.

Et même en début d’année 2019, quand l’occasion se présentait dans les médias notamment Nostalgie dans #Africa2015, il n’y avait aucune question tabou. Il a même répondu aux questions des auditeurs quelques jours avant le décret le nommant Chef de Cabinet des AE.

 

Troisièmement, Quand on est Chef de Cabinet d’un département stratégique qu’est le ministère des affaires étrangères, on a un droit de réserve sur certains sujets. Les gens doivent le savoir.

 

Quatrièmement, bien qu’il soit chef de cabinet, il n’a jamais fait campagne pour ce projet de changement de la constitution ou s’afficher dans les mamayas comme le font certains.

 

Et s’il était limogé pour son silence en faveur d’une nouvelle constitution contrairement à certains juristes qui font la promotion? Imaginez un instant.

Vous comprendrez après mûre réflexion.

Arrêtons de tout voir dans le négatif et de faire des raccourcis.

N’oublions pas vite

TMD

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*