Assises nationales : « Le soucis pressant de tout bon guinéen c’est de faire en sorte qu’on ait une transition apaisée» dixit Sékou Koundouno

0
626

Le responsable des stratégies et de la planification du FNDC était l’invité de Fim FM dans l’émission Mirador ce Mardi. Sékou Koundouno s’est exprimé sur l’ouverture en ce 22 Mars des assises nationales instituées par le président de la transition. Il est également revenu sur le contenu de la rencontre entre le FNDC et le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

« Le soucis pressant de tout bon guinéen c’est de faire en sorte qu’on ai une transition apaisée. Personne n’a intérêt aujourd’hui à ce qu’on ai des intrigues qui ne puisse pas nous permettre d’avancer. L’objet qui nous a amené au MATD hier c’était de parler de l’ouverture  du cadre de dialogue. Nous avons dit au ministre que nous n’avons pas besoin de réinventer la roue. De 2010 à 2016 un travail a été fait par la commission provisoire de réconciliation nationale. Ce travail effectué par les religieux tiens compte de nos actifs et de nos passifs de 1958 à 2015 Nous lui avons demandé de réactiver cette commission. Nous avons dit que si cette préoccupation est prise en compte ils nous verrons à défaut on s’abstient d’y participer » a-t-il fait savoir

Sékou Koundouno s’est aussi exprimé sur les actions déjà entreprises par la coordination nationale du FNDC, par rapport à la judiciarisation du dossier des crimes de sang commis sous le régime d’Alpha Condé

« Nous avons déjà au nom des victimes porter plainte au niveau de la cour pénale internationale, nos avocats ont pris attache avec le nouveau procureur près de la cour pénale internationale qui lui a signifié que le dossier guinéen est en examen et qu’ils étaient entrain d’observer Conakry si des actions pourraient être faites afin que les familles des victimes puissent être rétablie dans leur dignité et dans leur honneur. Mais la remarque que nous faisons c’est que les crimes de sang ne sont pas une priorité des nouvelles autorités. Nous voudrons que ces Crimes de sang puissent attiré l’attention du président de la transition »  a laissé entendre le responsable des stratégies et de la planification du FNDC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*