Bah Oury sur les tueries du mardi 12 mai à Coyah, Kamsar et Dubréka

0
153

Face au bilan humain enregistré dans des violences survenues ce mardi 12 mai 2020 dans les préfectures de Coyah et Dubreka et dans la sous-préfecture de Kamsar, avec au moins moins 7 personnes tuee6s dont une femme en état de famille et plusieurs autres blessés par balles, l’ancien leader de l’UDD dénonce le comportement du régime d’Alpha Condé face au ras le bol de la population.

Ainsi, il s’est exprimé sur son compte tweeter en ces termes :

« 5 morts à Coyah, 1 à Dubreka et 1 aussi à Kamsar, tous violemment abattus par les forces de l’ordre en une seule journée. Aucune manifestation de protestation n’est exempte d’une répression disproportionnée entrainant des morts et le plongeon de la Guinée dans la violence endémique

Les mesures liées à la lutte contre la propagation du coronavirus sont devenues des prétextes pour le racket systématique des populations par les forces de l’ordre. Celles-ci se comportent comme une force d’occupation prédatrice nourrissant ainsi le ras de bol et la défiance.

 

Crise politique, crise sanitaire, crise sociale, crise économique en sus de la perte de légitimité et d’absence d’empathie vis-à-vis des souffrances de la population, le régime de M.Alpha Condé est à bout de souffle. La violence répressive ne fera qu’attiser la volonté de changement! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*