Banakoro (Images) : Les enfants âgés de moins de 10 ans dominent l’inscription sur la liste électorale

0
206

D’après les dispositions de l’article 3 du code électoral, l’âge requis pour être électeur est de 18 ans. Ne peuvent donc être inscrits sur la liste électorale que des citoyens ayant atteint cet âge. Contrairement à cette loi, l’âge n’est pas une condition d’inscription sur la liste électorale dans certaines communes urbaines et communes rurales. C’est le cas de la sous-préfecture de Banakoro en Haute Guinée, où les enfants de moins de 10 ans dominent la liste électorale.

A Banakoro, l’enrôlement massif des mineurs de moins de 10 ans est une réalité indéniable. Selon l’agent recenseur de cette localité qui nous a envoyé ces présentes images, c’est le Douty de Banakoro qui délivre des attestations aux enfants pour se faire inscrire sur la liste électorale.

« Je suis vraiment étonné de la manière dont cet enrôlement se passe à Banakoro ici. Je n’ai jamais vu ça de ma vie. On n’a recensé des enfants ici je peux même dire qu’ils n’ont pas encore atteint 10 ans. Ils viennent avec des attestations délivrées par Douty. On ne peut que les enrôler. J’ai une fois rejeté un enfant, je peux dire que cet enfant n’est pas âgé de 10 ans. Mais, même si moi je refuse, ils peuvent partir se faire recenser dans d’autres centres de recensement », a signalé notre informateur, avant d’ajouter « J’ai fait la photo de cet enfant pour prouver à l’opinion nationale et internationale comment se fait le recensement à Banakoro».

Au-delà de l’enrôlement massif des mineurs de moins de 18 ans, cet agent recenseur à Banakoro nous a fait savoir également l’enrôlement nocturne.

« Même la nuit, on fait enrôler à Banakoro. Moi-même, on m’avait dit de faire ça. J’ai dit que je ne peux pas le faire. Mais je vous assure qu’il y’a d’autres agents qui le font ».

A rappeler qu’avant ces cas de Banakoro, les mêmes cas avaient été signalés dans d’autres communes urbaines et communes rurales, notamment dans les fiefs du parti au pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*