Charte de la COREDE : « L’initiative exprime la volonté de favoriser l’émergence d’une véritable opposition »

0
112

15 partis politiques réunis au sein de la Convergence pour la Renaissance de la Démocratie en Guinée ont procédé ce mercredi 9 juin 2021, à la signature d’une charte politique. Dans un entretien qu’il a accordé à notre rédaction, Bah Oury membre de la (COREDE) revient sur les contours de cette charte de la nouvelle alliance politique.

 

« Nous avons besoin d’une opposition guinéenne plus crédible, innovante, et constructive qui recherche avant tout la primauté de l’intérêt national. Bien qu’il y ait la compétition politique mais cette compétition doit rimer également considération avec tous les partis politiques pour échanger les points de vue afin de trouver des éléments de convergences et des consensus pour que le système démocratique guinéen soit fiable, non violent et convivial », explique-t-il.

 

Selon Bah Oury, par cette charte politique, la COREDE veut construire une majorité politique suffisamment représentative des sensibilités qui structurent la société guinéenne pour atteindre leur objectif celui de restaurer l’image politique de la Guinée auprès des institutions internationales.

 

« Il faut qu’on sorte de cette période où c’est beaucoup plus la violence et la négation de l’autre qui priment dans la vie politique guinéenne et qui ont fait que notre pays est en retard dans divers domaines. Aujourd’hui au regard de certaines institutions notre pays se trouve sur la liste des pays qui sont catégorisés comme étant des pays à risques. C’est pourquoi nous estimons qu’il faut restaurer l’image politique de la Guinée. Car il faut sortir notre pays de cette longue de violence, en faisant en sorte que la politique soit faite et conçue différemment que ce que nous avons connu pendant les 60 années d’indépendance », insiste le leader de l’UDRG.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*