Conakry : Lancement de la construction du tout 1er point de regroupement des déchets

0
250

La population de Conakry,  estimé à près de 3 millions d’habitants,  produit 1 800 tonnes de déchets par jour. Dans le but d’assurer la gestion de ces déchets pour un environnement sain, l’Agence Nationale de l’Assainissement et de la Salubrité Publique(ANASP) avec l’appui  du  gouvernement et la collaboration de l’Union Européenne, a mis en place un schéma de professionnalisation de la gestion des déchets solides.

Pour concrétiser ce schéma, le tout 1er point de regroupement des déchets sera construit dans la commune de Ratoma, l’une des communes qui produisent plus de déchets à Conakry. La construction de ce projet a débuté ce mercredi 12 juin, à Kakimbo.

« Ce schéma vise à mettre en synergie au niveau de tous les maillons, les acteurs privés. C’est-à-dire, la pré-collecte assurée par les PME, le transfert, la mise en décharge et le traitement de la décharge par les acteurs privés.

Premièrement, nous avons décidé de faire en sorte que la gestion des déchets soit une délégation du service publique pour désengager l’administration.

Deuxièmement, nous avons décidé que tout ce qui est comme activité des acteurs qui sont sur la scène soit un renforcement de capacité de tous ces acteurs.

Troisièmement, il s’agit d’appliquer le principe pollueur-payeur.

Quatrièmement, rendre l’abonnement obligatoire de la part de tous les acteurs qui vont bénéficier de ces prestations à savoir les ménages.

Cinquièmement, c’est de faire en sorte que nous puissions valoriser les déchets à travers ce qu’on appelle l’économie circulaire, et notre 6ème  stratégie repose sur la prévention », a expliqué Sory Camara, directeur général de l’ANASP.

Un ouf de soulagement chez les PME. Sory Camara, président du collectif  des gestionnaires des déchets de Guinée appelle plus d’accompagnement pour mieux faire leur travail : « Sans les points de regroupement, aucune PME ne peut travailler. Si on n’a pas de point de regroupement, les PME vont être à l’arrêt définitif. Donc voire aujourd’hui que le 1er point de regroupement est en phage de construction, c’est un ouf de soulagement pour nous.

 D’une part, ça nous permettra de travailler, d’être efficace, d’accompagner la stratégie et de maintenir l’équilibre au niveau de notre entreprise. Et d’autre part, ça nous permettra de créer plus d’emplois non seulement au niveau des quartiers, en augmentant notre capacité de collecte, mais aussi des emplois au niveau des points de regroupements à travers le tri et la valorisation des déchets.

Ce que nous souhaiterons partager à travers cette journée, c’est d’appeler encore à plus d’accompagnement, de motivation pour qu’on puisse avoir les autres points de regroupement opérationnels qui puissent permettre aux PME de travailler  dans leurs zones respectives ».

De son coté, Souleymane Taran Diallo, le maire de Ratoma  s’impatiente pour la construction des autres points de regroupement initiés dans le projet.

« Nous accueillons ça avec beaucoup de plaisir et nous espérons que les autres aillent suivre très prochainement. Cela va nous permettre de rendre la commune de Ratoma extrêmement propre », a laissé entendre le maire.

La construction de ce point de regroupement des déchets va s’étendre sur une période de 120 jours soit 4 mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*