Le brigadier chef Bakary Camara, molesté à Wanindara ce jeudi, 08 novembre par des jeunes en colère, a finalement rendu l’âme à l’hôpital militaire du camp Samory où il était en train de recevoir des soins intensifs.

C’est le coordinateur général de la Cellule Balai Citoyen de Guinée, Sekou Koundouno, qui a confirmé l’information à la rédaction de Nostalgie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*