Coronavirus en Chine: deux villes désormais en quarantaine

0
148

La ville de Huanggang a également été placée en quarantaine ce jeudi, rapporte notre envoyé spécial à Wuhan, Stéphane Lagarde. Dans cette mégalopole de plus de 7,5 millions d’habitants plusieurs cas de coronavirus ont été signalés.

A Wuhan, à 70 km à l’ouest, la première ville a avoir été placée en quarantaine, l’angoisse monte du côté des populations. « Bien sûr que j’ai peur. Vous avez de la fièvre et après vous ne pouvez plus respirer !, nous expliquait ce jeudi matin un jeune homme.

A Wuhan, le témoignage d’un coiffeur français: «On nous conseille de ne pas aller dans les endroits où il y a du monde, c’est quelque chose qui fait un peu peur aux gens»

De la fièvre, des problèmes respiratoires, comme tous les Wuhanais, cet étudiant connait par cœur les symptômes de cette mystérieuse maladie des poumons apparue voici un mois dans son quartier de Hankou, et désormais associée à un autre virus : celui de la peur qui depuis quelques jours ronge les cœurs et mine les esprits.

Les transports publics – bus, métros – sont suspendus dans la capitale de la province du Hebei. Pareil pour les avions. Or c’est la période des grands départs pour les vacances chinoises de la fête du printemps. Les vols internationaux vers l’Europe, le sud-est asiatique attendaient des dizaines de milliers de touristes. Beaucoup n’ont pas pu décoller. Les transports publics sont à l’arrêt et les festivités du Nouvel An ont été annulées.

La mairie a aussi imposé le port du masque respiratoire. Les cafés, les hôtels, les boutiques de Wuhan située à la confluence de la rivière Han et du fleuve Yangstzé sont vides. A la patinoire du dragon installée au cœur d’un centre commercial, une fillette tourne seule sur la glace. « Les choses sont devenues plus sérieuses ici à Hankou, nous raconte Cheerwin 23 ans. Depuis quelques jours, les parents n’envoient plus leurs enfants. Ils pensent qu‘ils pourraient attraper le virus. Pour l’instant, moi je n’ai pas peur. Je me dis que si les enfants viennent à la patinoire, c’est qu’ils sont en bonne santé. donc il n’y a pas de quoi s’inquiéter. »

Les habitants de Wuhan, confinés dans la ville, se précipitent pour faire le plein, nous raconte encore un ressortissant français. « Ça va un peu se bousculer… Les aliments sont en train de flamber. Les marchands vont vendre plus cher. Donc tout le monde va se dépêcher d’aller acheter des choses. »

Entouré par des barrières rouges et surveillé en permanence, le marché aux fruits de mer de Hankou est totalement isolé depuis l’apparition de l’épidémie. Et depuis cette semaine les autres marchés agricoles de Wuhan ont été fermés. Et c’est désormais toute la mégalopole de Wuhan et ses 11 millions d’habitants qui se retrouvent confinés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*