Décès de Kerfala Kanté : Des artistes de Guinée pleurent un des dignes fils de la patrie !  

0
196

La triste nouvelle qui a plongé la musique africaine dans le deuil s’est vite propagée dans la matinée de ce vendredi 19 juillet 2019, le « Sankaran Kônô » ou « l’’oiseau de Sankaran » a arrêté de voler et de chanter. Le Chanteur Kerfalla Kanté, s‘est éteint la nuit dernière dans une clinique privée de Conakry des suites de maladie. Ainsi celui que toute l’Afrique de l’Ouest surnomme « l’oiseau de Sankaran » qui range définitivement son micro pour le repos éternel fut un artiste de référence et complet.

La mort de celui qui avec ses chansons à fait danser les mélomanes de la musique africaine de Guinée, provoque l’émoi sur la toile et les réactions et témoignages figent de partout pour rendre un dernier hommage à l’un des dignes fils de la Guinée, qui aura servi la patrie avec honneur et dévouement.

A l’image du célèbre guitariste guinéen, Ansoumane Camara ‘’Petit Condé’’ qui dit que la mort de Kerfala Kanté est une perte pour la culture guinéenne parce qu’un compositeur d’un talent aussi immense que celui de Kerfalla dans le cadre de la culture et de la musique.

« Je l’ai connu il y a très longtemps. Nous avons travaillé ensemble dans beaucoup d’albums, j’en ai fait trois au moins avec lui. Kerfalla était un homme très simple, facile à manipuler. Il n’était pas quelqu’un de très compliqué ; il aimait la collaboration et partageait des idées dans le cadre du travail. C’est une perte pour la culture guinéenne, parce qu’un compositeur d’un talent aussi immense que celui de Kerfalla dans le cadre de la culture et de la musique. Je présente mes condoléances à toute la famille culturelle et biologique ».

Se souvenant encore de l’artiste, Sékouba Kandia Kouyaté, lui déclare : « je remercie Dieu, parce que quand il y a du bien ou du malheur, il faut lui rendre grâce au tout puissant. Je souhaite que Dieu lui accorde son paradis. Kerfalla Kanté était un monument, une icône de la musique africaine. Je ne l’ai jamais appelé par son nom Kerfalla et il ne m’a jamais appelé par mon nom Sékouba. On s’est toujours appelé M’bôh (jumeau en malinka, ndlr). Parce que sa maman nous a toujours dit qu’on était des jumeaux, tellement on s’aimait. On n’a pas de force de le faire revenir à la vie, sinon on allait le faire. Kerfalla, Bambino, Mory Djély et moi, nous avons commencé vedettariat de la musique guinéenne ensemble en 1988-1989, nous étions soudés, on sortait ensemble. Bambino était le seul qui était marié en ce moment ».

A noter que selon le président des artistes et beau-frère du défunt, Ansoumane Camara alias Petit Condé, Kerfalla Kanté regagnera sa dernière demeure, dimanche 21 juillet prochain à 14 heures au cimetière de Cameroun. Il informe également que la levée du corps se fera dimanche à 09 heures suivie du symposium au musée national de Sandervalia, ensuite la prière mortuaire à la mosquée de Kébéya de Coléah.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*