Des passagers rançonnés dans les barrages érigés à la sortie de Mamou par des jeunes

0
107

Pour sortir de Mamou, des passagers sont contraints de payer 5 000 francs guinéens par tête cette nuit de mardi 15 octobre 2019. C’est le montant imposé par des jeunes qui règnent en maitres absolus derrière ces “barrières” de colère montées suite à l’appel à manifester contre le changement de la Constitution.

Au moment où nous mettions cet article en ligne, certains de nos confrères qui revenaient d’une mission à l’intérieur n’ont pas échappé à cette “règle”.

Une situation qui a créé un énorme embouteillage, à la fois, à l’entrée et à sortie de de Mamou.

Aux dernières nouvelles, une patrouille mixte est intervenue pour débloquer la situation. Dans la pourchasse des présumés malfrats, un conducteur de taxi s’est blessé après avoir reçu un projectile venant d’un “barragiste” en colère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*