Etienne Soropogui «J’étais désolé très honnêtement parce que ce n’est pas ce qu’on veut pour notre pays»

0
86

Prisonnier politique sous le régime de l’ancien président Alpha Condé, Étienne Soropogui membre de l’ANAD, s’est exprimé ce lundi 13 septembre sur le coup d’État qui a renversé Alpha Condé au pouvoir le 05 septembre 2021. Tout d’abord, il se dit surpris de ce coup de force contre Alpha Condé.

« Naturellement nous avons tous été surpris de ce qui s’est passé par rapport à ce coup d’État. J’étais au lit à l’infirmerie de la maison centrale quand les coups de feu ont commencé retentir. Mes codétenus m’ont réveillé pour dire que ça tire (…). Toute suite, toute la prison a été barricadée, notre cellule qui était ouverte a été toute suite refermée, les choses sont allées plus vite que ce dont on s’attendait », a-t-il expliqué avant de dire:

« J’étais désolé très honnêtement parce que ce n’est pas ce qu’on veut pour notre pays. C’est en cela que nous avons travaillé pour expliquer à Alpha Condé et à tous ceux qui étaient autour de lui que nous ne voulons plus de ces images là pour notre pays. Nous ne souhaitons pas au-delà du putsch, de voir un compatriote en nous, au dépit de tout ce qu’il a fait se retrouver aussi humilié. Nous n’avons pas souhaité cela. Je crois que nous qui avions demandé à Alpha Condé de ne pas s’autoriser ce troisième mandat, nous étions ses véritables amis et que ses ennemis ce sont ceux qui l’ont poussé à trahir le peuple », précise ÉTIENNE SOROPOGUI.

Plus loin, il exige « l’ex président de la république doit rester en Guinée. Il est important qu’une lumière soit faite sur les crimes de sang, les crimes économiques ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*