Examens nationaux : « Ils ont fait exprès de faire échouer les enfants qui sont dans les préfectures qui ont observé la grève », dixit Aboubacar Soumah

0
177

Parlant des causes qui auraient  entravé la réussite des candidats du baccalauréat cette année, Aboubacar Soumah, répondant aux accusations portées sur le SLECG  par le MENA,  incline toute responsabilité et impute la faute au gouvernement.

« C’est une contradiction. Eux-mêmes ont dit que ces grèves n’ont eu aucun impact sur le déroulement correct  des cours. Ils ont exhibé des images, regroupant des élèves dans une même salle, sur les chaînes de la télévision. Ils ne pas peuvent nous accuser, dire que c’est la faute à la grève», a réagi le secrétaire général du SLECG, sur les ondes de la radio Espace.

 

À l’en croire,  le faible taux de réussite de ces examens nationaux est un résultat politique pour faire comprendre aux parents d’élèves que le SLECG est responsable.

« C’est pour cela ils ont fait exprès de faire échouer les enfants qui sont dans les préfectures qui ont observé la grève. C’est fait exprès. Si nous revenons sur le travail effectué par ces enfants, nous verrons qu’ils ont travaillé. Mais c’est seulement un résultat politique qu’ils ont eus à déclarer. À Dubreka, ils ont extrait des élèves qui étaient à la tête des mouvements de grève. À Conakry ici, tous les élèves qui ont observé la grève, il n’y a pas eu d’admis. C’est ça le résultat politique.  Tout ce que je dis est vérifiable ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*