Fermeture de la radio Continentale FM : La version du directeur du service de diffusion à la RTG chez le GG

0
137

Le technicien permanent de la RTG serait le cerveau du branchement clandestin de l’émetteur de la radio Continental Fm dans le local de la RTG. Du moins, c’est ce qui ressort des propos d’Ousmane Camara, directeur du service de diffusion à la RTG.

Selon ce responsable, le site principal de la RTG a en matière de radio deux émetteurs. Notamment 10 kilowatts qui fonctionnent tout le temps. Et 150 watts qui assurent la maintenance de l’émetteur du premier. Quand il y’a des alarmes sur le premier, le besoin du second s’est présenté. Mais le technicien permanent qui avait la clé du local où sont installés ces appareils était absent. Il lui a été donc demandé d’envoyer la clé pour accéder au local.

Après une semaine sans la clé du local, le directeur a instruit à son adjoint de casser la cellule. Ce qui a été fait. « Nous n’étions nullement au courant qu’il y avait un émetteur étranger dans le local. Lorsque mes collègues ont cassé la cellule, ils se sont retrouvés en face de deux émetteurs qui marchaient dans la salle. Le nôtre qui habite dans cette salle était débranché, rangé. Ils m’ont appelé de suite pour me dire monsieur le directeur nous sommes là mais notre émetteur est débranché. Par contre il y’a deux autres qui sont en marche. J’ai dit lesquels, ils m’ont donné les fréquences. Je leur ai dit : mettez-les hors tension immédiatement. Donc on a informé la hiérarchie de la situation qu’on a constatée. Entre temps, le collègue qui avait la clé du local s’est présenté. Il lui a été demandé pourquoi il a débranché l’émetteur de 150 watts. Est-ce qu’il a eu une autorisation de le faire ? Dans quelle intention il l’a fait ? Il a dit non qu’il ne l’a pas débranché et que l’émetteur marchait. On lui a dit ok rebranchez-le. Il l’a rebranché, l’émetteur ne marchait plus. Il l’a joué l’air étonné. Ceci aussi a été porté à la connaissance de la hiérarchie qui a décidé de constituer un huissier. L’huissier est venu constater la présence de ces émetteurs. C’est sur la base du constat d’huissier que l’agent judiciaire a été saisi et la HAC a été mise au courant », a expliqué Ousmane Camara, directeur de diffusion de la RTG.

Quant au technicien en question, après son audition à la gendarmerie, l’agent judiciaire a ordonné qu’il soit placé en détention provisoire. Pendant ce temps, l’agrément de la radio Continentale FM a été retiré par la Haute Autorité de la Communication.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*