Guinée/Appui à l’insertion et employabilité des jeunes filles et garçons vulnérables : Communiqué de presse

0
79

Conakry, 15 janvier 2020

Dans le cadre du 2ème Contrat de Désendettement Développement (C2D) entre la France et la Guinée, une convention de financement entre la Guinée et la France d’un montant total de 7 millions d’euros, a été signée ce mercredi 15 janvier 2020 par M. Mamadi Camara, Ministre de l’Economie et des Finances, M. Jean-Marc GROSGURIN, Ambassadeur de France en Guinée et Sierra Léone, et M. Olivier Pannetier, Directeur de l’Agence Française de Développement en Guinée (AFD) en présence de M. Kiridy Bangoura Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République, Lansana KOMARA, Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnel de l’Emploi et du Travail, Mouctar DIALLO, Ministre de Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Mesdames Bountouraby YATTARA, Secrétaire Générale du Ministère de l’Economie et des Finances, Nènè Fatou DIALLO Secrétaire Générale du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, Monsieur Michel KOÏVOGUI, Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail, M. le Général Amadou DOUMBOUYA, Directeur Général de l’ASCAD.

7 millions d’euros pour financer un Projet d’Appui au Développement de l’Agence du Service Civique pour le Développement (ASCAD)

Ce projet d’appui à l’ASCAD permettra à 3000 jeunes filles et garçons de bénéficier d’un dispositif d’éducation innovant et complet proposant des volets civisme-citoyenneté et formation professionnelle de courte durée articulés avec les opportunités économiques régionales. Il vient compléter l’offre de formation professionnelle « classique » développée sous l’égide du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (METFP), et dont l’AFD soutient les stratégies de réformes pour mettre les formations en adéquation avec les besoins de l’économie nationale dans le cadre du Programme décennal de l’Education en Guinée (ProDEG 2020 – 2029) et du Projet d’Amélioration de la Formation et de l’Insertion dans les Secteurs Agricole et Minier (PAFISAM).

Ce soutien financier de 7 millions appuiera le développement de l’ASCAD qui prévoit : i) la réorientation du recrutement des bénéficiaires vers un public de jeunes vulnérables (élaboration de critères de ciblage, adaptation du processus de recrutement) ; ii) l’identification des filières de formation correspondant aux besoins des régions ciblées et la mise en place des formations (élaboration des programmes, recrutement et formation de l’équipe pédagogique et des encadrants…) ; iii) un appui transversal en vue d’assurer la fiabilité et la pérennité du dispositif (ouverture de la gouvernance à la société civile, coordination avec le METFP, adaptation du suivi-insertion à l’environnement rural et informel, mise en place d’un système d’alerte, modèle économique du SCAD).

Il financera également la réhabilitation, l’aménagement et équipement de 2 sites régionaux à Kankan et à Pita (Timbi Mediana) décentralisés, avec de la rénovation d’infrastructures, l’achat d’équipements, la mise place des nouveaux programmes de formation et des bourses pour les apprenantes et apprenants.

Ce soutien est cohérent avec le Plan national de développement économique et social (PNDES 2016-2020) qui identifie comme priorité l’emploi et l’insertion des jeunes. lors de la conférence des donateurs à Paris en 2017, pour faire face au double choc de l’épidémie d’Ebola (2014-2015) et de la chute des cours de matières premières, la France s’était engagée à hauteur de 501 M€ dont 477M€ via l’AFD sur la période 2016-2020 pour contribuer, aux côtés d’autres bailleurs, à l’effectivité du Plan National de Développement économique et social (PNDES). A fin 2019, l’AFD a déjà atteint 92% de son objectif, avec des engagements cumulés depuis 2016 à hauteur de 438 millions d’euros, et une année record en 2019 où l’AFD a engagé près de 140 millions d’euros en faveur du développement en Guinée.

A propos de l’AFD en Guinée

La Guinée est l’un des pays prioritaires de l’aide française. Présente depuis 1979 et reconnue comme un partenaire clé, l’AFD y mobilise l’ensemble de sa palette d’outils : contrat de désendettement et de développement (C2D), prêts, dons, aide-projet, appui budgétaire, garanties bancaires, formation. Institution financière publique et solidaire, l’AFD a engagé 139,8 millions en 2019 en Guinée dans des secteurs prioritaires : développement local et rural, l’éducation et la formation professionnelle, l’énergie et l’eau, la santé, la préservation environnementale, les ONG et l’appui au secteur privé.

 

LE COMMUNIQUE CI-DESSOUS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*