Guinée/Formation professionnelle des jeunes : Le DG de l’ASCAD en tournée dans les centres à l’intérieur du pays

0
198

Dans le cadre d’une prise de contact avec les responsables du SCAD de l’intérieur du pays, Colonel Mohamed Amine Camara Directeur Général de l’Agence du Service Civique d’Action pour le Développement (ASCAD), accompagné d’une forte délégation a entamé une tournée à l’intérieur du pays. Cette sortie du Colonel Mohamed Amine Camara a commencé par le centre SCAD de Kindia.

L’objectif était de s’enquérir des réalités du terrain et être à l’écoute des encadreurs et jeunes volontaires. Le Directeur Général de l’ASCAD a mis l’occasion à profit pour visiter les champs agricoles mis à la disposition par le CRAF.

Après Kindia, la délégation de l’ASCAD conduite par le Colonel Mohamed Amine Camara, a mis le cap dans la région administrative de Kankan. Là, le patron de l’ASCAD s’est rendu à l’ex Lycée d’excellence où la visite a débutée avant de faire l’état des lieux du site de l’École Nationale de l’Agriculture et l’Élevage (ANAE) et celui du Centre de Recherche Agronomique de Bordo (CRAB).

L’objectif de ces visites reste le même. Il s’agit de voir les terres et bâtiments mis à la disposition de l’ASCAD pour la formation professionnelle des jeunes.

Globalement, il s’agit d’une tournée pour s’enquérir des actions au niveau des centres SCAD à travers le pays. Après Kindia, Mamou, Pita, Kankan, le DG de l’ASCAD se rendra également à Nzerekore.

Il faut rappeler que l’Agence du Service Civique d’Action pour le Développement (ASCAD) est un établissement public à caractère administratif (EPA) créé par décret du 14 avril 2011 pour mettre en œuvre le Service Civique d’Action pour le Développement (SCAD). Cette entité est placée sous l’autorité directe du Ministre secrétaire général de la présidence de la République.

Le SCAD a pour mission de promouvoir l’éducation civique et citoyenne des jeunes guinéens et guinéennes et de leur faire acquérir ou renforcer une qualification professionnelle en vue de faciliter leur insertion socioéconomique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*