Guinée : la Gouvernance d’Alpha Condé épinglée dans un nouveau rapport…

0
252

CONAKRY- C’est un rapport qui met à nue une autre facette de l’échec de la Gouvernance d’Alpha Condé, renversé le 05 septembre dernier par un coup d’Etat militaire.

L’ONG internationale de lutte contre la corruption, Transparency International, a dévoilé, ce mardi 25 janvier 2022, son classement 2021 de la perception de l’état de la corruption dans 180 pays dans le monde. Tenez-vous bien, la Guinée est toujours parmi les mauvais élèves et reste classée parmi les pays les plus corrompus en Afrique de l’Ouest voire au monde.

Le nouveau rapport de l’organisme mondial de lutte contre la corruption, basée en Allemagne mentionne que la Guinée a perdu trois points par rapport à 2020. Elle se trouve à la 150ème place sur un classement de 180 pays.

Cette année, les résultats de l’Indice de perception de la corruption (IPC) révèlent que les pays garantissant les libertés civiles et politiques contrôlent généralement mieux la corruption.

L’IPC classe 180 pays et territoires en fonction du niveau de corruption dans le secteur public, tel qu’il est perçu par des experts et des gens d’affaires. Le score d’un pays est le niveau perçu de corruption du secteur public sur une échelle de 0 à 100, où 0 signifie très corrompu et 100 signifie très propre.

“Malgré des engagements sur papier, 131 pays n’ont fait aucun progrès significatif contre la corruption au cours de la dernière décennie, et cette année, 27 pays sont à un niveau historiquement bas de leur score IPC. Pendant ce temps, les droits de l’homme et la démocratie à travers le monde sont attaqués”, souligne le rapport.

Plus des deux tiers des pays (68 %) obtiennent un score inférieur à 50 et le score mondial moyen reste stable à 43. Depuis 2012, 25 pays ont considérablement amélioré leurs scores, mais au cours de la même période, 23 pays ont considérablement baissé.

La Guinée parmi les mauvais élèves

L’Afrique Subsaharienne reste la région la moins performante dans le monde avec le Soudan du Sud (11) et la Somalie (13) qui restent au bas de l’échelle. Classée 137 en 2020 avec un score de 28/100, la Guinée a perdu 3 points en 2021 et se trouve à la 150ème place avec un score de 25/100. Le Liberia est 136è, la Guinée Bissau est 162è.

Les meilleurs scores en Afrique sont détenus par les Seychelles 70/100 tandis que le Cap Vert 58/100 et le Botswana 55/100 sont les lointains seconds.

Le top 10 des meilleurs scores

Cette année encore, les pays en tête sont le Danemark, la Finlande et la Nouvelle-Zélande, chacun avec un score de 88. La Norvège (85), Singapour (85), la Suède (85), la Suisse (84), les Pays- Bas (82), le Luxembourg (81) et l’Allemagne (80) complètent le top 10.

Le score de chaque pays est une combinaison d’au moins 3 sources de données tirées de 13 enquêtes et évaluations différentes sur la corruption. Ces sources de données sont collectées par diverses institutions réputées, notamment la Banque mondiale et le Forum économique mondial.

Les sources de données utilisées pour compiler l’IPC couvrent spécifiquement la corruption, le détournement de fonds publics, les fonctionnaires utilisant leur fonction publique à des fins privées sans en subir les conséquences, la capacité des gouvernements à contenir la corruption dans le secteur public, les nominations népotistes dans la fonction publique.

Ce n’est pas tout. Il y a également, les lois garantissant que les agents publics doivent divulguer leurs finances et les conflits d’intérêts potentiels, la protection juridique des personnes qui signalent des cas de pots-de-vin et de corruption, la captation de l’État par des intérêts particuliers étroits et l’accès à l’information sur les affaires publiques/activités gouvernementales.

Avec Africaguinee.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*