Guinée : Me Mohamed Traoré réagit à la présentation des présumés malfrats à la presse

0
326

C’est désormais une tradition en Guinée que les autorités sécuritaires notamment la police et la gendarmerie présentent à la presse des présumés malfrats avant même de les emmener devant un juge. L’ancien bâtonnier Me Mohamed Traoré qualifie cette démarche d’atteinte à la présomption d’innocence.

« C’est quand même une atteinte à la présomption d’innocence. Ce n’est pas la première fois que l’on dénonce ce genre de pratique. Les défenseurs des droits de l’homme l’ont fait, les avocats défenseurs des personnes poursuivies l’ont fait. Mais je pense que jusqu’à présent les différents parquets de Conakry n’arrivent pas à faire respecter la présomption d’innocence en cette matière par les services de police judiciaire qui relèvent d’eux.

Comme je l’ai dit, à longueur de journées des dénonciations sont faites dans ce sens. J’ai entendu le porte-parole de la police dire que le fait de présenter ces personnes interpellées dans les lieux de loisirs est une manière de sensibiliser les gens. Mais je pense que dès lors que des personnes ont été arrêtées, ces personnes-là sont destinées à être conduites devant le parquet. Et il y a un procès qui va s’ouvrir.

Si on veut qu’il y ait une sensibilisation, disons que les procès même constituent aussi une forme de pédagogie envers les citoyens pour les amener à respecter la loi. Je pense qu’on a pas besoin forcément de les présenter surtout à visage découvert dans les médias. Même si c’était à visage flouté, le mieux c’est d’éviter ce genre de théâtralisation des interpellations et des enquêtes, de se conformer à ce que la loi dit. Toute personne qui fait objet de poursuite pénale est présumée innocente jusqu’à ce que sa culpabilité soit établie », a déclaré Me Traoré dans l’émission Talk Politique. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*