Guinée/Report des législatives : Le franco-togolais, Kofi Yamgnane sur les raisons

0
131

Pour le Franco-togolais, Kofi Yamgnane, le président Alpha Condé a reporté la date des élections législatives et le référendum sous la pression de la CEDEAO et de l’Union Africaine, sans oublier le poids du peuple de Guinée.

« Je crois que la pression internationale sur lui était beaucoup trop forte, l’Union Africaine, La CEDEAO même la France sans compter le peuple de Guinée, l’opposition tout le monde s’est opposé à cette affaire-là. Il a senti qu’il ne pouvait pas être isolé sur la scène politique internationale, en tout cas pas en Afrique. Donc il a reculé », a fait comprendre l’homme politique franco-togolais avant d’ajouter « Mais ce n’est pas suffisant quelques jours ou quelques semaines, ce n’est pas ce qu’on leur demande. On leur demande de prendre le temps de réfléchir. Moi je comprends bien que le monde veut changer de constitution pour adopter les nouveaux textes au monde qui change, et si c’est pour leur calendrier interne, c’est-à-dire pour pouvoir se représenter indéfiniment ça ne tient pas la route ».

Selon lui, le président Alpha Condé a besoin d’être connu. Pour ce fait, il a besoin que les autres chefs d’Etat qui sont, soient de la CEDEAO soit de l’Union Africaine, légitimes et légaux dans leur pays, le soutiennent, le reconnaissent. « Il a besoin de cela pour pouvoir expliquer à son peuple qu’il est légitime et légal. Et dans ces conditions, il peut gouverner le pays. Ceux qui ne sont pas légitimes savent que s’ils n’ont pas le soutien de leurs paires, ça peut déraper assez vite », a-t-il nargué chez nos confrères de RFI. Pour mettre fin à la crise politique qui mine la Guinée, Kofi Yamgnane estime que le président Alpha Condé devrait dire qu’il ne se représentera pas pour un mandat de plus tout en gardant son initiative de réforme constitutionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*