Labé : C’est parti pour l’examen du BEPC

0
77

Le ton a été donné par le gouverneur de la région, ce Mardi 18 Août 2020 à l’école privée Saint André, dans la commune urbaine de Labé. Pour la préfecture de Labé, ils sont au total 3882 candidats dont 2152 filles, qui sont répartis entre 131 salles de classe pour 13 centres. Nous avons deux centres à Hafia et Popodara et le reste des centres dans la commune urbaine. Dans cet effectif, l’enseignement général compte 3787 candidats dont 2102 filles et le franco arabe a un total de 95 candidats dont 50 filles. Selon la Directrice Préfectorale de l’éducation, toutes les dispositions pédagogiques et sanitaires avec le contexte COVID19 ont été prises pour le bon déroulement de l’examen.

« Par rapport à cette pandémie nous avons d’abord organisé une série de formation des cadres non seulement au niveau de la DPE mais aussi dans les sous-préfectures. Aussi nous avons reçu des kits sanitaires et du savon. Nous avons également reçu des bacti-gels toujours dans le cadre de cette protection. Nous avons donc procédé à la distribution de ces kits au niveau de tous les centres abritant ces examens. Nous avons reçu également d’autres thermo flashs distribués par l’inspection régionale de l’éducation au niveau de certaines écoles. Nous avons procédé à la distanciation, c’est à dire un élève par table banc. Et aussi la distribution des bavettes au niveau des enseignants et des élèves dans tous les centres », explique Hadja Aïssatou Diouldé Diallo.

Présidant la cérémonie de lancement de la première épreuve du BEPC, le gouverneur de la région administrative de Labé s’est réjoui de constater dans la salle où la première épreuve a été lancée qu’il ne figure que des filles seulement.

« C’est un sentiment de grande satisfaction. Quand on avait de doutes que ces examens ne pouvaient pas avoir lieu à cause de la pandémie et voir donc que les enfants ont quand même retrouver les classes pour faire l’examen, c’est vraiment un motif de réelle satisfaction. Parce que ça aurait pu être une année entièrement blanche, qui aurait caller au moins une année dans leur vie scolaire. Donc je suis très heureux d’être ici et procéder au lancement de ces épreuves », a laissé entendre El HAdj Madifing Diané.

La tolérance zéro vers l’excellence reste de rigueur dans cette évaluation nationale. Bonne chance aux candidats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*