L’ANPRO-CA lance une formation sur le développement des capacités et la vulgarisation agricole

0
123

Conakry,

L’Agence nationale de la promotion rurale et du conseil agricole ”ANPRO- CA”, a lancé un atelier de formation sur le développement des capacités des prestataires de services de vulgarisation agricole en Guinée dans le domaine du partenariat et de la mobilisation des ressources. La cérémonie de lancement dudit atelier s’est déroulée ce Mardi dans un réceptif hôtelier de la place.

Ali Condé, directeur national ”L’ ANPRO-CA”, revient sur les défis de son agence.

« Le défis c’est de pouvoir toucher le maximum de paysans à travers  le pays et à travers tous les domaines, mais nous ne pouvons pas y arriver seul, raison pour laquelle nous avons initié cet atelier pour mettre au tour de la table toutes les parties prenantes en vue de pouvoir échanger avec eux.

Nous avons beaucoup d’atouts agricoles, nous avons les terres, la pluie, et notre grand défi c’est de pouvoir assurer notre autosuffisance alimentaire », a-t-il fait savoir.

La mise en œuvre de cette vision requiert un renforcement des capacités des acteurs agricoles, selon le chargé de l’animation dudit atelier :

« La raison de la tenue de cet atelier c’est le nombre d’études réalisées avec l’appui de l’USAID. On s’était rendu compte d’un certain nombre de problèmes du fait par exemple que la plupart des prestataires de services agricoles n’avaient pas les capacités et qu’il y’ avait une certaine complémentarité qu’il fallait exploiter pour aller dans le domaine de partenariat. C’objectif de la formation que nous allons animer ces deux jours », a affirmé Ahmadou Tall

Au terme de cet atelier des résultats à court et à long terme sont attendus, selon Patrice Djamel, président du forum Africain de conseil agricole et rural.

« Nos attentes c’est de voir des organisations de conseils agricoles qui soient plus solides, plus dynamiques en terme de recherche et de gestion de partenariat mais aussi plus solides financièrement qui parviennent à trouver des mécanismes de financement innovant pour leurs activités à court terme.

Au bout de la chaîne nous nous attendons à voir des producteurs plus satisfaits des types de services qu’ils reçoivent des fournisseurs de conseils agricoles, plus satisfaits parce qu’on leur fournit des conseils agricoles de qualité », a-t-il laissé entendre.

Le directeur général de L’ANPRO-CA reste convaincu qu’au terme de cet atelier les participants venus des différentes préfectures de l’intérieur du pays repartirons avec les capacités renforcées dans le domaine du partenariat et de la mobilisation des ressources.

Il faut noter que cet atelier a été financé grâce à l’USAID et un appui technique du projet DLEC et RESCAR AOC.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*