Le président du PEDN Lansana Kouyaté sur la disparition de Mory Kanté

0
100

En ce 29e jour du mois saint de Ramadan, 1441 du calendrier musulman, le Dieu Tout Puissant vient d’éprouver le Peuple de Guinée en ramenant à son royaume éternel, notre désormais regretté Mory Kanté. Nous en sommes affectés. En mon nom, au nom de ma famille et en celui de mon Parti le PEDN, nous tenons à présenter nos condoléances les plus émues à la famille du défunt à Kissidougou, à tous ses proches et au Peuple de Guinée.

Mory Kanté appartenait à une grande lignée d’artistes qui ont sorti de l’oubli beaucoup de chansons de l’épopée du Manding. En parlant de sa mort, nous pensons à Mama Kanté, Manfila Kanté, Facely Kanté et Djéli Fodé Sékou Kanté. Il a été le continuateur de l’œuvre de tous ces disparus. Il arrive un temps où il faut rejoindre les morts.

L’exception de Mory Kanté a été de combiner harmonieusement nos instruments traditionnels, telle que la Kora dont il était un des meilleurs connaisseurs, et les instruments modernes de musique en les mettant au goût de ce que réclament les mélomanes de notre temps. Son célèbre « Yèkèkè » a fait le tour de la planète.

Nous présentons particulièrement à Kader Djomba Kanté, nos condoléances les plus attristées.

Puissent les artistes et griots de la Guinée, de l’Afrique voire du Monde trouver l’inspiration dans le style de Mory Kanté.

Que son âme repose en Paix et que Dieu lui accorde son Paradis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*